Mariage gay: le nouveau patron des catholiques dans la ligne de son prédécesseur

le
6

L'archevêque de Marseille, Mgr Georges Pontier, nouvellement élu à la tête de la Conférence des évêques de France, a affirmé vendredi qu'il était "sur la même position" que son prédécesseur le cardinal-archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, sur la question du mariage homosexuel.

"C'est la position de l'Eglise de France. Pas une position anti-homosexualité, une position de la conception du mariage dans la société depuis toujours, en particulier pour ce qui touche à la place de l'enfant", a-t-il expliqué lors d'une conférence de presse à l'archevêché de Marseille.

"Dans son positionnement concret, d'action, Mgr André Vingt-Trois a été également dans une juste mesure", a également estimé Mgr Pontier, reconnaissant toutefois que le climat était "tendu".

Alors que des violences ont émaillé les manifestations contre le mariage pour tous ces derniers jours, il a jugé qu'il fallait "distinguer, dans les groupes qui manifestent et qui se disent catholiques, le lien plus ou moins étroit qu'ils ont de fait avec l'église catholique" car "il y en a où le lien ne se voit pas toujours clairement".

Le mouvement catholique traditionaliste Civitas a été particulièrement en pointe dans les manifestations contre la loi sur le mariage homosexuel et certains de ces membres se sont confrontés aux forces de l'ordre à plusieurs reprises.

Revenant sur son élection à la tête de l'épiscopat français, dont il prendra effectivement la tête le 1er juillet, Mgr Pontier a affirmé qu'il n'était initialement "pas candidat" à ce poste. "Je n'y vais pas à reculons, mais je n'y vais pas avec ambition", a-t-il dit, expliquant qu'il s'engageait à "rendre ce service de (s)on mieux".

Il a estimé que son élection était surtout liée à son parcours d'évêque "dans trois diocèses très différents", d'abord à Digne (Alpes-de-Haute-Provence, 1988-1996), puis à La Rochelle et Saintes (1996-2006), avant d'être nommé archevêque de Marseille en 2006.

Non sans humour, il s'est interrogé sur le fait de savoir s'il serait "à la hauteur de la tâche". "Si ça ne marche pas, ils n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes", a-t-il ajouté dans un sourire, en référence aux évêques qui l'ont élu.

Il a souligné qu'il se retrouvait dans l'"attitude du nouveau pape François" auprès des plus pauvres, mettant en avant les "deux faces" de l'Evangile, la première étant "les principes, les dogmes, l'orthodoxie" et la deuxième "la manière de vivre" en accord avec l'Evangile, "l'orthopraxis".

Parmi les futurs dossiers que la conférence des évêques va devoir traiter, l'archevêque a cité les problèmes éthiques qui devraient être l'objet de discussions avec les pouvoirs publics au cours des prochains mois: "la famille, la recherche sur l'embryon, l'euthanasie".

Mgr Pontier est également revenu sur la laïcité, dont il craint un renforcement dans la loi. "Est-ce qu'on va continuer à refouler jusqu'à l'invisible l'appartenance religieuse'" s'est-il interrogé, dénonçant le "recul progressif de tout signe ou expression religieux".

Enfin, son éventuelle nomination au rang de cardinal, qui a été évoqué, est le "dernier de ses soucis", a-t-il affirmé.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • collar11 le mercredi 15 mai 2013 à 18:12

    Où est-on libre d'expression et de moeurs dans le monde hors les pays de tradition juive et chrétienne. Nulle part. Au Japon ? on leur a "gentiment" imposé notre démocratie avec 2 bombes H, une exception qui confirme la règle.Pour ce qui est des progrès brillamment menées par les idéologies athées le résultat se passe de commentaires.

  • python75 le jeudi 25 avr 2013 à 17:55

    Nous serions encore avec l'Eglise sur une terre qui aurait le soleil comme satellite, elle serait plate... Bref, retour au temps des cavernes!!! Oh non.. laissez moi rire...

  • python75 le jeudi 25 avr 2013 à 17:54

    @Lou.MART... Heureusement que la France est une république Laïque car si l'église menait la danse en politique, nous serions sous l'inquisition comme en Espagne... Bûchers, Humiliations, Spoliations, Condamnations, Tortures, Viols, Pédophilie... Bravo! Heureusement ce temps est révolu!

  • Lou.MART le jeudi 25 avr 2013 à 17:37

    cedricdz trouve de bon ton de vilipender l'Eglise. Sans doute n'a-t-il rien d'intéressant à dire ? Dans ce cas là il ferait mieux de se taire. Si les principes de l'Eglise étaient appliqués, nous vivrions plus heureux !

  • cedricdz le jeudi 25 avr 2013 à 13:49

    A dans 100 ans pour les excuses et le repentir.. Jusqu'à nouvel acte d'offuscation et pleutrerie.

  • cedricdz le jeudi 25 avr 2013 à 13:48

    fadaise.. Les principes élémentaires de l'amour de l'autre, de la tolérance, du pardon et j'en passe qui sont claironné en église sont très sagement muselé par l'éducation civique. Un bon citoyen se mêle de ce qui le regarde. L'église ne se soulève pas contre çà. Nos enfants en paient et en paieront encore le prix. L'église ne fait rien contre çà.. Mais deux être différents de nous qui veulent s'unir.. Comme tjr l'église suit l’obscurantisme et l'intolérance.