Mariage gay : le maire d'Arcangues ne craint pas la prison

le
7
Jean-Michel Colo, qui refuse de marier deux hommes, a reçu 1500 mails de soutien. Le couple promet d'aller «jusqu'au tribunal».

Voilà le premier irréductible. Les amendes, la prison, la révocation, rien ne lui fait peur. «J'irai jusqu'à la potence!, clame Jean-Michel Colo. Je ne donne pas de leçons, je n'incite pas d'autres maires à suivre mon exemple, mais je n'appliquerai pas une loi illégitime.» Arc-bouté sur ses convictions, le maire divers droite d'Arcangues, dans les Pyrénées-Atlantiques, vient d'informer le préfet qu'aucun mariage homosexuel ne serait célébré dans sa petite commune de 3000 habitants, l'ensemble des élus municipaux s'y opposant.

Mais Jean-Michel Martin et Guy Martineau-Espel, deux quinquagénaires qui s'aiment depuis seize ans, sont «têtus» eux aussi... «Nous sommes propriétaires depuis dix ans d'une maison à Arcangues, raconte Guy. Nous voulons nous marier car nous nous aimons. Mais aussi pour la pension de réversion et la tran...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4661438 le lundi 10 juin 2013 à 23:01

    félicitation pour son courage !

  • a.guer le lundi 10 juin 2013 à 22:47

    Bravo , il fait partie des "justes"

  • M935678 le lundi 10 juin 2013 à 21:39

    BRAVO, il y a encore des hommes politiques de conviction.

  • cavalair le lundi 10 juin 2013 à 21:15

    Bravo Monsieur le Maire

  • 2445joye le lundi 10 juin 2013 à 20:46

    De toutes façons, il n'y sera pas tout seul: Noël Mamère devrait lui tenir compagnie puisqu'il a célébré illégalement un mariage homosexuel au mépris de la loi.

  • gmich10 le lundi 10 juin 2013 à 20:35

    Bravo pour ton courage Monsieur le maire.

  • LeRaleur le lundi 10 juin 2013 à 20:26

    Mettre un maire en prison, c'est possible. Mais pas 10.000 et plus.