Mariage gay : le cardinal Vingt-Trois critique le «passage en force»

le
1
En prononçant, mardi matin, son dernier discours en tant que président de la conférence des évêques, devant ses confrères, le cardinal Ving-Trois a appelé les chrétiens à continuer à s'opposer en conscience «par l'exemple» et non par une «contre culture » ou un «ghetto»

«Une société de violence se prépare». L'avertissement est sévère pour un départ mais il est clair dans l'esprit du cardinal André Vingt-Trois qui a dénoncé mardi matin, avec vigueur, les conséquences de l'adoption de la loi du mariage pour tous. Ce «passage en force» a-t-il lancé à l'adresse du gouvernement «peut simplifier la vie un moment» mais peut contribuer «à paralyser la vie politique».

L'archevêque de Paris prononçait là, devant tous les évêques de France, son dernier discours, en tant que président de la conférence épiscopale. Mgr Vingt-Trois arrive à la fin de deux mandats. Ses confrères doivent élire mardi un successeur dont le nom ne devrait être connu que jeudi.

En at...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 16 avr 2013 à 17:55

    «Une société de violence se prépare». L'avertissement est sévère pour un départ mais il est clair dans l'esprit du cardinal André Vingt-trois ?...MERCI...Monsieur FH...Président de 25%% d'électeurs "enc-fumés" !!!...