Mariage gay : la nouvelle charge d'André Vingt-Trois

le
2
Interrogé sur Radio Notre Dame samedi, le président de la Conférence des évêques a estimé que l'objectif de la gestation pour autrui était maintenu par le gouvernement.

Le président de la Conférence des évêques, le cardinal André Vingt-Trois, a critiqué samedi l'attitude du gouvernement à l'occasion du débat en cours à l'Assemblée nationale sur le mariage gay. Ces «affrontements spectaculaires» dans l'hémicycle, a-t-il analysé, démontrent que «très habilement, les ministres qui sont chargés de défendre le projet de loi pratiquent ce que j'appellerais une défense élastique, c'est-à-dire qu'ils ont retiré progressivement des éléments qui pouvaient être des aspérités, avec la ferme intention de les ressortir une fois que le projet de loi sera voté.»

L'archevêque de Paris, qui s'exprimait dans le cadre d'un entretien hebdomadaire sur Radio Notre Dame, est en effet certain que malgré les déclarations contraires, l'intention du gouvernement est bien d'aboutir...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • celiron le samedi 2 fév 2013 à 12:42

    Signons le pétition pour saisir le conseil économique social et environnemental. Toutes les informations sur les sites http://www.lamanifpourtous.fr/ et http://www.philippebrillault.fr/A diffuser massivement. Envois postaux jusqu'au 6 févier.

  • celiron le samedi 2 fév 2013 à 12:42

    Signons le pétition pour saisir le conseil économique social et environnemental. Toutes les informations sur les sites http://www.lamanifpourtous.fr/ et http://www.philippebrillault.fr/A diffuser massivement. Envois postaux jusqu'au 6 févier.