Mariage gay: la loi ne sera pas une simple formalité

le
0
Le débat sur le mariage homosexuel ne ressemblera pas à celui sur le pacs en 1998, prédisent les connaisseurs.

À moins de six semaines de la présentation du texte en Conseil des ministres, le gouvernement prend conscience que le débat s'amplifie autour du mariage homosexuel. Dans la majorité, parmi les promoteurs du projet, certains réalisent qu'ils avaient peut-être péché par excès de confiance. La proposition 31 du programme de campagne de François Hollande allait passer comme une lettre à la poste. Selon un sondage, près de 65 % des Français n'y étaient-ils pas favorables? Les plus perspicaces avaient, eux, compris que le sujet ne serait pas une simple formalité.

D'abord parce que loin d'être une simple ouverture du mariage et de l'adoption à deux personnes du même sexe, le projet touche aux «fondamentaux»: la filiation, la reproduction, la famille. À l'intime comme à l'universel. Il a des implications très concrètes: remplacera-t-on les termes «père» et «mère» par «parent 1» et «parent 2»? Il ne se réduit pas au passage devant le maire d'un couple d'homos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant