Mariage gay : incidents la nuit dernière à Paris et à Lyon

le
1
Mariage gay : incidents la nuit dernière à Paris et à Lyon
Mariage gay : incidents la nuit dernière à Paris et à Lyon
Des incidents ont éclaté mardi soir à Paris après la manifestation des opposants au mariage homosexuel. Lyon a également été touchée par ces incidents, qui ont fait suite à l'adoption de la loi sur le mariage pour tous.

Un peu avant 22 heures, mardi soir, sur l'Esplanade des Invalides, les organisateurs avaient appelé la foule de quelque 3 500 personnes, selon un décompte de la police, à «quitter calmement les lieux».

Une heure après, environ 500 personnes, certaines masquées ou encagoulées, ont provoqué CRS et gendarmes mobiles, retranchés derrière des grilles fixées à des camions anti-émeutes. Pétards, bouteilles, pavés et autres projectiles ont été lancés sur les forces de l'ordre qui ont répliqué avec du gaz lacrymogène.

L'esplanade, où se sont déroulées les violences, a retrouvé son calme vers 1h15, mercredi matin, les manifestants ayant été évacués. Au moins «12 interpellations ciblées sur des meneurs ou des auteurs de violences» ont eu lieu, indiquait une source policière.

Un commissaire blessé à la tête

«Les affrontements sont extrêmement violents», indiquait mardi soir une source policière. Mais aucun affrontement direct n'a été visible. Les forces de l'ordre ont chargé à plusieurs reprises, occasionnant d'importants mouvements dans la foule qui scandait «Hollande démission» ou «Nous sommes le peuple». Les charges visaient également à «interpeller les meneurs et les auteurs de violences, on allait les chercher de manière sélective» dans la foule, a expliqué la source policière.

Un commissaire de police, blessé par un pavé à la tête, s'est évanoui et a repris connaissance à l'hôpital. Des journalistes, ont aussi été pris à partie verbalement et physiquement, traités de «collabos», «salauds» et «pourris». Un groupe de journalistes a été pris en chasse brièvement par des hommes encagoulés, et un photographe de l'AFP aspergé de gaz lacrymogène et pris...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • python75 le mercredi 24 avr 2013 à 10:16

    C'est plutot une mini-révolution... Il n'y a pas de quoi casser 3 pattes à un canard... Le mariage gay... bon et alors... Ca ne va pas bouleverser ma vie, ma famille et mes convictions... Par contre quand je vois la folle ou le fou de mlaure13... avec sa minorité du diable et ces "oyez, oyez"... la France Laïque a du souci à se faire... Une moyenageuse grenouille de bénitier...