Mariage gay : des maires devant les Sages

le
2
Le Conseil constitutionnel se penche sur la liberté de conscience des édiles dans le cadre de la loi sur le mariage pour tous.

C'est «à titre préventif» que M. le maire a réuni son conseil municipal. À Lignol-le-Château, un village de 208 habitants, dans l'Aube, pas sûr qu'il y ait une demande de mariage homosexuel... Mais Bernard Piot, membre du collectif Maires pour l'enfance, opposé au mariage entre personnes de même sexe, a préféré prendre les devants, et faire voter, la semaine dernière, une délibération autorisant le maire et ses adjoints «à faire acte d'objection de conscience dans le cadre de leurs fonctions d'officier d'état civil».

«On demande simplement le respect de nos convictions profondes, plaide-t-il. Quand nous sommes seuls face à la loi, que celle-ci heurte nos convictions profondes, que fait-on? On doit pouvoir dire non. La liberté de conscience et de religion est garantie par la Convention européenne des droits de l'homme dans son...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le samedi 5 oct 2013 à 00:14

    Au godillots parlementaires PS…On aurait pu croire à un sursaut de dignité, de bon sens, mais NON …C’était trop demander à une classe politique avilie dans sa léthargie, et plus « enfumée » que ses électeurs….Vous avez été des « lâches » des « sans grade »…des « moins que rien » …vous ne méritez même pas les « flammes de l’Enfer » !!!...Vous nous répugnez, et C quelqu’un de sensibilité de GAUCHE, et non "catho" qui vous le dit !!!...Mais qui n’est pas "enfumé"et sectaire pour autant !!!...

  • mlaure13 le samedi 5 oct 2013 à 00:08

    Le combat continue...jusqu'à ce que la "bête" me-urt !!!...