Mariage gay : Copé promet de «réécrire» la loi

le
6
Mariage gay : Copé promet de «réécrire» la loi
Mariage gay : Copé promet de «réécrire» la loi

Le président de l'UMP, Jean-François Copé, a affirmé mercredi que si la droite revient au pouvoir en 2017, elle n'abrogera pas la loi sur la mariage pour tous adoptée mardi par le Parlement mais la «réécrira». «Nous allons très vite, très très vite, organiser des réunions, des conventions à l'UMP pour examiner la totalité de la politique familiale qui est aujourd'hui mise à mal, (...) et en particulier il nous faudra certainement réécrire une partie du texte», sur les questions de filiation, a-t-il expliqué à à l'émission «Questions d'Info» (LCP/Le Monde/AFP/France Info).

Par ailleurs, alors que le député Gilbert Collard, élu député sous les couleurs du FN, était physiquement proche de membres de l'UMP, lors de la «Manif pour tous» dimanche dernier à Paris, Copé s'est indigné que l'on ne reproche pas à François Hollande d'avoir pour «allié électoral» Jean-Luc Mélenchon qu'il considère comme étant d'extrême gauche.

Il veut faire du 26 mai une manifestation anti-Hollande

A propos de son appel à la mobilisation des sympathisants UMP pour la manifestation du 26 mai, organisée à l'initiative des opposants au mariage gay, il «souhaite que celles et ceux qui, avec l'UMP, viendront manifester, expriment à cette occasion leur contestation globale de la politique menée par François Hollande». Pour lui, il faut comprendre que «dans ces manifestants, il y a des centaines, des milliers, et peut-être des millions (...) de Françaises et de Français qui en réalité expriment une très grande indignation face à la politique qui est menée, sur ce sujet, mais aussi sur le plan économique».

«Des exactions commises par quelques extrémistes»

Condamnant «toutes les violences et les intolérances d'où qu'elles viennent» qui ont eu lieu ces dernières semaines, le patron de l'UMP s'est insurgé que l'on «réduise» cette mobilisation «à des exactions commises par quelques extrémistes qu'il faut...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 25 avr 2013 à 08:55

    Entre les sectateurs de LGBT : http://federation-lgbt.org/les-premieres-concessions-a-l-ordre-symbolique-de-la-difference-des-sexes, les taré(e)s de l'ectogénèse www.marievelacasse.net/fr/interviews/view/186/avec-peggy www.marievelacasse.net/fr/interviews/view/186/avec-peggy , et les théoriciens fous du « gender » :www.yogyakartaprinciples.org/principles_fr.pdf . Ces gens sont des dangers publics, et il faut leur faire barrage par tous les moyens…TOUS LES MOYENS !!!...•

  • chatnour le mercredi 24 avr 2013 à 23:17

    Je suis tout-à-fait d'accord avec @janaliz ! C'est la rue et c'est maintenant ! Si cette loi est appliquée, il parait presque impossible de revenir dessus. Rappelez-vous bien que les socialopes n'ont jamais aimé la France et l'ont toujours trahie de blum à guy mollet ou l'infâme mitteux rand ! Les maffieux vérolés de l'autre abruti et de sa clique, corrompus, clientélistes, menteurs, fraudeurs ne veulent rien d'autre que mettre ce pays à feu et à sang ! Ne les décevons pas !

  • janaliz le mercredi 24 avr 2013 à 22:53

    Je partage l'avis de csanta. C'est la rue qui fera tout basculer. Je pense que mai va être très chaud. Surtout qu'un autre petit dossier va éclairer les Français sur la réalité de ce gouvernement avec la découverte de ce fameux "mur du çon" dans les locaux du ministère. Edifiant !!!

  • wecando2 le mercredi 24 avr 2013 à 22:25

    Je crois plus au conseil constitutionnel qu'en JFC pour faire obstacle à cette loi. Après la censure du CC, il ne restera plus que quelques miettes pour satisfaire quelques lobies ultra minoritaires. Ils pourront toujours vociférer entre eux !

  • csanta le mercredi 24 avr 2013 à 21:15

    je n'en suis pas certaine wecando2

  • wecando2 le mercredi 24 avr 2013 à 21:08

    Le CC va censurer l'essentiel de la loi. Il ne va plus être utile de la réécrire. Il va rester une coquille fille et inutile.