Mariage gay : comment le Pape entend peser sur le débat

le
0
DÉCRYPTAGE - Les arguments avancés par le Pape veulent ouvrir un débat intellectuel plus qu'un affrontement politique.

Le discours de Benoît XVI adressé vendredi aux évêques de France, même s'il ne prononce pas le mot «mariage homosexuel», doit se lire dans le contexte très précis du débat sur ce projet de loi.

Les visites ad limina, cadre de ce discours, sont en effet organisées tous les cinq ans à Rome pour permettre aux évêques d'un pays de rencontrer le Pape en vue de prévoir des lignes d'action.

Immanquablement, le Pape profite de ces rencontres pour faire passer des messages forts adressés à la situation sociopolitique du pays visiteur.

Pour la France, Benoît XVI disposait de trois fenêtres de tir: cette première série d'évêques, une trentaine du Grand Ouest. La seconde, mi-novembre et une dernière, début décembre.

Il n'était pas évident qu'il aborde dès cette première session la question du mariage homosexuel. S'il a choisi de le faire, c'est qu'il juge de son devoir de parler maintenant. L'adoption de cette même loi en Espagne et l'échec de la résistance de l'Ég

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant