Mariage gay : comment la classe politique a évolué

le
0
Depuis l'adoption du Pacs en 1999, les responsables politiques se sont peu à peu convertis à l'idée d'ouvrir le mariage aux homosexuels. La droite montre encore des réticences.

«Le président n'a absolument pas changé d'avis, il n'est pas favorable au mariage des couples homosexuels.» La porte-parole du gouvernement Valérie Pécresse a réagi vendredi sur son compte Twitter à la rumeur lancée par Libération selon laquelle Nicolas Sarkozy songerait à relancer le projet d' «union civile». Évoqué en 2007 puis abandonné après son élection, il devait offrir aux homosexuels tous les droits du mariage, à l'exception notable de ceux liés à l'adoption et à l'homoparentalité.

Depuis l'adoption du pacte civil de solidarité (Pacs) en 1999, les responsables politiques se sont pourtant peu à peu convertis à l'idée d'un mariage gay. Nicolas Sarkozy lui-même a beaucoup évolué. Seule la droite la plus radicale et l'extrême-droite y sont encore farouchement opposées.

Le rôle précurseur des écologistes

Les Verts ont été les premiers à s'emparer du sujet, inspirés par les exemples néerlandais et belge. Soutenu par son parti, le maire de Bègles

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant