Mariage gay : Cazeneuve se moque de Sarkozy

le
11
Mariage gay : Cazeneuve se moque de Sarkozy
Mariage gay : Cazeneuve se moque de Sarkozy

«Cette séquence d'hier soir c'était un peu deux mariages et un enterrement pour Nicolas Sarkozy.» Au Grand Rendez-Vous d'Europe 1/ Le Monde/Itélé, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'est moqué de la prise de position la veille de Nicolas Sarkozy sur la loi Taubira qui autorise le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe. Les «deux mariages» font référence au «mariage» homosexuel qu'a proposé hier d'instaurer l'ancien président à côté du mariage hétérosexuel. Quant à «l'enterrement», c'est celui de «l'aspiration à l'égalité que portait la loi de Christiane Taubira.»

Devant les militants de Sens commun, un sous-courant de l'UMP émanant de la Manif pour tous, le candidat à la présidence de l'UMP a pour la première fois samedi employé le terme d'«abrogation» de la loi Taubira, principale réforme sociétale de son successeur François Hollande. Lors de cette séquence, Nicolas Sarkozy a en réalité repris le public qui scandait «abrogation!», «abrogation!».

Cazeneuve : «on n'épouse pas les convictions de la foule»

Réaction du ministre de l'intérieur : «Si je comprends bien, il est dans une salle, il prononce une phrase, la foule présente dans la salle dit autre chose et lui finit par dire comme la foule. Ce n'est pas du tout ma conception de la politique. Je pense que lorsqu'on a des convictions, on fait en sorte que la foule s'y rallie, on n'épouse pas les convictions de la foule», a-t-il ajouté.

VIDEO. Bernard Cazeneuve sur Europe 1

Hollande refuse de «commenter»

Le président François Hollande a refusé dimanche de «commenter» les débats de l'UMP sur le mariage pour tous. Interrogé lors d'une conférence de presse à l'issue du G20 de Brisbane. il a jugé que «l'apaisement était la meilleure des méthodes» et «le consensus toujours préférable à la division».

Frédéric Lefebvre prend ses distances

Le gouvernement mais aussi le PS est tombé sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cmignot3 le lundi 17 nov 2014 à 13:39

    rira bien qui rira le dernier;Caseneuve s'appelera peut-être case départ!!!

  • serge537 le lundi 17 nov 2014 à 12:01

    peut etre que tout ces politiquarts sont un peut momo

  • M4590873 le lundi 17 nov 2014 à 11:33

    Au rayon de la moquerie,du mensonge et de la bêtise la gauche a pour le moment une belle majorité.Le PS et Cazeneuve "n'épousent pas les convictions de la foule" mais celles d'une très petite minorité du pays!Quant à Juppé que j'appréciais,je ne voterai plus pour lui.

  • dotcom1 le lundi 17 nov 2014 à 11:27

    L'enterrement en question, c'est celui du PS aux prochaines élections...

  • M4774155 le lundi 17 nov 2014 à 11:24

    aujourd'hui, toute cette classe politique nous fait de la politique de "BIDOCHON"svp, partez, ou mettez vous réellement au travail pour la France et les français...

  • mark92 le dimanche 16 nov 2014 à 20:51

    case neuve ?? C'est pour se moquer de glandouille!!Et jouyet, il en est à sa combien de version ??Deja 3 en une semaine.

  • j.delan le dimanche 16 nov 2014 à 20:02

    Celui la c'est pas une case neuve mais plutot un valet de pied du passé incapable de sa fonction.

  • 2445joye le dimanche 16 nov 2014 à 19:08

    T'as pas une tête à te moquer de qui que ce soit, petit. Il faut être conscient de ses limites.

  • l.moenne le dimanche 16 nov 2014 à 19:03

    Epouser les conviction de la foule, c'est pourtant le credo des politiques, m caseneuve !

  • fbordach le dimanche 16 nov 2014 à 18:19

    Ouarf, même s'il est vrai que Sarkozy est très nul sur ce coup, comme d'ailleurs sur d'autres, on a du mal a croire dans la parole de Cazeneuve qui lui capitule devant une minorité et prive les forces de l'ordre des moyens de le maintenir... Quant à la portée d'une leçon de politique donnée par un membre d'un gouvernement qui s'appuie sur le clientélisme mais se renie tous les jours et n'arrive plus à faire respecter son autorité...