Mariage dans le câble américain entre Comcast et Time Warner Cable

le
0
Mariage dans le câble américain entre Comcast et Time Warner Cable
Mariage dans le câble américain entre Comcast et Time Warner Cable

Les deux premiers câblo-opérateurs américains, Comcast et Time Warner Cable (TWC), ont annoncé jeudi leur intention de fusionner pour créer un nouveau géant du secteur, un projet dont l'envergure risque toutefois de soulever des objections des autorités de la concurrence.La transaction est amicale et prendra la forme d'un rachat de TWC par Comcast pour 45,2 milliards de dollars en actions, soit 23% de son capital. En ajoutant la reprise de dette, TWC est valorisé à 66,9 milliards.Cela devrait permettre à Comcast de souffler TWC au numéro 4 du secteur, Charter Communications, qui avait officialisé mi-janvier une offre à environ 60 milliards de dollars, dette incluse. TWC l'avait rejetée, estimant que le prix était trop bas et prévenant à plusieurs reprises qu'il n'avait pas l'intention de "laisser Charter voler l'entreprise". - Avantages d'échelle - Le rapprochement de Comcast et TWC donnera naissance à un groupe de 86,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires, aux activités couvrant à la fois l'internet à haut débit, la télévision et les services de télécommunication.Ce sont "des activités où l'échelle compte, et les consommateurs seront gagnants", a assuré le PDG de TWC, Robert Marcus, lors d'une téléconférence avec des analystes. L'opération "va bénéficier à des millions de consommateurs, en accélérerant le déploiement de technologies avancées et le développement de nouveaux services innovants", a aussi affirmé le PDG de Comcast, Brian Roberts.Il a notamment fait miroiter "de la vidéo de qualité techniquement supérieure et du plus haut débit" internet pour les clients de TWC, et souligné que le financement en actions ne fragilisait pas les finances du nouvel ensemble et même "améliore notre capacité à investir de manière importante dans notre activité". Comcast voit aussi des opportunités d'économies substantielles, évaluées à environ 1,5 milliard de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant