Margaret Thatcher : la Dame de fer avait un c?ur de pierre

le
0
«Féroce», «raciste», «pingre» selon la presse britannique, la Thatcher privée n'était guère plus chaleureuse que la Thatcher publique.

La Dame de fer avait un coeur de pierre et la main lourde. Déclassifiées en 2009, les archives des premiers mois de pouvoir de Margaret Thatcher, en 1979, noircissent le portrait d'une femme qui n'est jamais passée pour une midinette. «Féroce», «raciste», «pingre»... Les commentaires de la presse britannique d'alors, au moment où ont été révélés la teneur des propos et notes de leur ancien premier ministre, n'étaient guère élogieux.

On connaissait sa détermination à prescrire une cure d'austérité à la Grande-Bretagne, mais on ne percevait pas l'acharnement et la cruauté que Margaret Thatcher mit à imposer ses vues à ses ministres. Aux Finances, Geoffrey Howe, qu'elle appréciait pourtant, est le premier à supporter ses perfidies. «C'est un très mauvais texte, lui écrit-elle, et nous pouvons seulement supposer, pour être c...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant