Maréchal-Le Pen ne voit pas d'«incohérence» entre catholicisme et FN

le
1
Maréchal-Le Pen ne voit pas d'«incohérence» entre catholicisme et FN
Maréchal-Le Pen ne voit pas d'«incohérence» entre catholicisme et FN

L'annonce a bien failli faire de l'ombre à la rentrée politique de sa tante Marine. La députée frontiste Marion Maréchal-Le Pen était ce samedi l'invitée exceptionnelle de l'Eglise lors d'un débat organisé dans le Var par le diocèse de Fréjus-Toulon. Réagissant au brouhaha provoqué par cette première, la candidate aux Régionales en PACA a estimé qu'il n'y avait pas d'«incohérence» entre catholicisme et la «doctrine» du Front national.

Et pour justifier de cette proximité, la nièce de la présidente frontiste a rappelé l'opposition «systématique du FN sur la sédation profonde, l'avortement ou les recherches sur les embryons».

Migrants : «Nous ne pouvons pas aider la terre entière»

Par ailleurs, «l'Église en aucun cas ne rejette l'idée d'une politique migratoire», a pointé du doigt celle dont l'invitation par le diocèse de Fréjus-Toulon avait suscité des remous jusqu'au sein des rangs chrétiens. La tête de liste du FN en PACA a estimé que la politique impliquait d'oeuvrer pour «le bien commun (qui) passe nécessairement par une politique migratoire responsable». Et de développer : «Il faut faire la distinction (entre la charité politique et la charité individuelle), et faire preuve de discernement. L'amour, la charité, c'est parfait. Mais comment vous faites, concrètement, lorsque vous avez des centaines de millions de malheureux à travers le monde et en face, un pays comme la France où l'immigration de masse pose problème, qui a 2 000 milliards d'euros de dettes? On ouvre grand les portes?»

Marion Maréchal Le Pen a semblé vouloir bien préciser sa pensée tout en assumant ses propos : «Si on pouvait aider la terre entière, je ne dirais pas, dans un égoïsme pur, que nous ne pouvons pas», a-t-elle lancé devant la grande croix en bois du parc du couvent des dominicains de Plan-d'Aups-Sainte-Baume.

Presque au même moment, à Brachay (Haute-Marne), Marine Le Pen consacrait 20 bonnes minutes ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • anlupavi le samedi 29 aout 2015 à 19:11

    le Qatar et l Arabie saoudite ils n ont pas de dettes !