Mardi, les taxis manifestent sur fond de "désespoir"

le
3
En juin 2015, une grève des taxis avait perturbé les aéroports parisiens pendant plusieurs heures, forçant les voyageurs à rejoindre leur avion à pied. 
En juin 2015, une grève des taxis avait perturbé les aéroports parisiens pendant plusieurs heures, forçant les voyageurs à rejoindre leur avion à pied. 

« Ça va être chaud. » Les chauffeurs de taxi manifestent une nouvelle fois leur colère. Étouffés financièrement par l'expansion des VTC, ils réclament « la suppression immédiate des VTC » ou « l'indemnisation conséquente de tous les chauffeurs de taxi », selon Karim Asnoun, de la CGT. Les grévistes annoncent une vaste journée de mobilisation mardi, qui devrait se traduire par d'importantes perturbations partout en France, et notamment à proximité des aéroports de Roissy et d'Orly.

Deux intersyndicales, rassemblant 11 syndicats et associations de taxis d'un côté, et huit de l'autre, appellent à manifester. À Paris, les rendez-vous sont fixés porte Maillot et près du ministère de l'Économie et des Finances. Cette grève « risque d'être fortement suivie et très dure », a prévenu mercredi Serge Metz, PDG de Taxis G7.

Un précédent mouvement, en juin 2015, avait été émaillé de violences. À l'époque, les chauffeurs s'élevaient contre UberPOP, service « low cost » du géant américain du VTC Uber. UberPOP a depuis été interdit par le Conseil constitutionnel. Les violences avaient été telles que Courtney Love, l'ex-compagne de Kurt Cobain, avait été prise en tenaille à l'aéroport entre plusieurs manifestants. La star avait alors tweeté un message à destination de François Hollande retweetté plus de 10 000 fois :

Depuis, le secteur n'est toujours pas apaisé....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 14rc259 il y a 11 mois

    Chauffeur de taxi est une profession perdue avec les nouvelles technologies et le progrès tuera d'autres professions qui devront s'adapter pour survivre. Qui ne bricole pas maintenant à la maison à la place de faire venir un plombier par exemple.

  • ppsoft il y a 11 mois

    Je suis désolé pour eux, pour ceux qui ont scandaleusement payé une fortune une licence fournie à l'origine gratuitement par l'Etat. Vraiment désolé. Hélas, s'est ainsi fait pigeonner n'est pas un motif valable pour stopper l'évolution due aux progrès technologiques. Leur protestation est de toutes façons vouée à l'échec, il ne peuvent que retarder les dégâts. Les chauffeurs n'ont plus le choix : s'adapter, se reconvertir, ou mourir.

  • soulamer il y a 11 mois

    ne trouvez pas d'excuses ils sont étouffés comme tout le monde par les ponctionnaires