Marco Reus, le choix du cœur

le
0
Marco Reus, le choix du cœur
Marco Reus, le choix du cœur

Après des mois de réflexions et de tractations, Marco Reus a fini par faire un choix : celui de prolonger au Borussia Dortmund, le club de son cœur. Une décision qui le place dans cette catégorie rare de joueurs qui préfèrent rester que partir.

"Mon coeur a décidé. Dortmund est ma ville et le Borussia est mon club". C'est avec des mots assez simples mais qu'on entend finalement très peu dans la bouche des footballeurs que Marco Reus a justifié hier sa décision de prolonger avec le BVB jusqu'en 2019. Une décision qui intervient quelques mois avant que la clause de départ du blondinet ne s'active, et qu'il ait la possibilité de quitter le club lors du prochain mercato. Pour 8 millions de salaire par an (hors primes et revenus marketing), Marco Reus a donc choisi de rester dans sa Ruhr natale. "Marco aurait pu facilement gagner le double ailleurs", a tout de suite assené le boss du Borussia, Hans-Joachim Watzke, rappelant au passage que le Real Madrid était prêt à mettre beaucoup, beaucoup d'argent par mois pour s'offrir les services du joueur offensif. Mais l'argent n'aura pas suffit à déloger Marco Reus de là où il a toujours voulu être. "J'ai grandi ici, je suis né ici, j'ai joué ici chez les jeunes. Je me sens bien. Ceux qui me connaissent savent qu'il n'y a rien de plus important pour moi que ma famille, mes amis. Cela a parfois plus de valeur que le reste" a t-il déclaré lors de son interview post-signature. Une déclaration qu'il avait déjà plus ou moins faite en utilisant les mêmes termes lors de son arrivée en provenance du Borussia Mönchengladbach en 2012. A cette époque, il avait déjà refusé de nombreuses propositions émanant des plus grands clubs, notamment du Bayern Munich, pour retourner, chez lui, à Dortmund.
Marco Reus l'anti-Mario Götze
Rarement une prolongation de contrat n'aura autant déchaîné les passions de l'autre côté du Rhin. Et pour cause, si une prolongation ne veut plus dire grand chose aujourd'hui, elle revêt ici un caractère singulier. En restant (au moins pour quelques temps encore) dans son club de cœur, un club au plus mal sportivement depuis le début de la saison, Marco Reus montre à un monde du football de plus en plus cynique, que oui, il est possible de faire passer ses sentiments avant son compte en banque même lorsqu'on est un des meilleurs joueurs du monde. "On perd et on gagne ensemble, c'est une décision pour la vie" , a t-il affirmé hier encore. Un choix, évidemment salué en Allemagne, un pays où l'attachement à tel ou tel club fait partie intégrante de ce que l'on est. En ne cédant pas aux sirènes de l'étranger ou d'un club...


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant