Marco Reus à la croisée des chemins

le
0
Marco Reus à la croisée des chemins
Marco Reus à la croisée des chemins

Après une année 2014 de merde, Marco Reus veut et doit revenir à son plus haut niveau. " MR11 " veut et doit montrer à tous qu'il est encore capable d'être tranchant avec son Borussia Dortmund. Peut-être que cela lui permettra de partir le cœur léger. Peut-être que cela le convaincra de rester dans le club et la ville de son cœur.

Décembre 2014 : Marco Reus se fait - enfin ? - choper après avoir conduit pendant plus de cinq ans sans véritable permis. La cerise sur un gâteau bien moisi qui s'appelle 2014. Un mille feuilles dans lequel on retrouve pêle-mêle des blessures à la cheville, une année sucrée-salée avec le Borussia Dortmund et une absence à la Coupe du monde. Finalement, la plus belle action de Marco Reus l'en dernier, ce n'est ni un dribble, ni un but, mais probablement le fait d'avoir appuyé sur le bouton " off " de sa télécommande directement à la fin de la finale Allemagne-Argentine. Bien que son pote Mario Götze soit parti d'un bon sentiment en lui faisant une dédicace dans les vestiaires, ces images l'auraient sans doute meurtri un peu plus encore s'ils les avaient vues en direct.
Partir ou ne pas partir...
Avant de se niquer la cheville en amical face à l'Arménie, tout allait plutôt bien pour Marco. Il avait réalisé une superbe seconde partie de saison 13/14, avec 11 buts et 13 passes au compteur (toutes compétitions confondues). Mais au final, il n'a rien gagné avec son Borussia. Une fois de plus. Une fois de trop. Alors oui, il y a bien ces Supercoupes remportées deux années de suite face au Bayern, mais personne ne prend vraiment ces titres au sérieux. Il y a bien cette distinction de " meilleur joueur du BVB 2014 ", mais ce que veut vraiment Marco, lui, c'est gagner un Meisterschale, une Pokal avec son club de cœur. Ce club qui tournait super bien avant son arrivée (double champion d'Allemagne, entre autres), pour lequel il est revenu exprès à l'été 2012, plutôt que se rendre dans une institution comme le Bayern qui, historiquement, a toujours mis les bouchées doubles pour asseoir son autorité sportive sur la Bundesliga aussitôt que l'on marche un peu trop près de ses plates-bandes. Malheureusement pour lui, Dortmund n'a plus gagné un " vrai " titre depuis. Ce n'est pas nécessairement de sa faute, mais entre les blessures et les départs de ses camarades de jeu préférés, on ne peut pas dire que Marco Reus ait été beaucoup épargné.

Quand un joueur du calibre de " MR11 " passe un bon moment sans remporter de trophée, les rumeurs de départ commencent à circuler. Elles se sont même intensifiées depuis que Karl-Heinz Rummenigge a révélé que le blondinet avait une clause de départ fixée à 25M. Autrement dit, des cacahuètes pour tous les clubs qui souhaiteraient l'acquérir. Et...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant