Marchés : la vision très pessimiste d'Albert Edwards

le , mis à jour le
20
Le Nyse, à New York. (© DR)
Le Nyse, à New York. (© DR)

Selon Albert Edwards à la Société Générale, la Réserve fédérale reconduit les erreurs de politique monétaire de ses prédécesseurs, Alan Greenspan et Ben Bernanke, qui ont entrainé une bulle financière massive finissant toujours par éclater.

Le stratège s’est rendu célèbre en anticipant la crise asiatique en 1996 et la catastrophe des subprimes à partir de 2005 (avec deux ans d’avance). Albert Edwards est un Cassandre qui prévoit (à tort) l’effondrement des actions depuis de très nombreux mois. Mais ses arguments semblent à nouveau porter et sa conférence annuelle, organisée à Londres le 12 janvier prochain avec Andrew Lapthorne (directeur de la recherche quantitative à la Société Générale) et Russell Napier (stratège indépendant spécialiste des pays émergents), devant plus de 800 professionnels, devrait rencontrer un très vif succès.   

L'excès putride

À la différence du précédent cycle de resserrement du crédit aux Etats-Unis survenu en 2004, le marché de la dette privée est déjà bien stressé et il suffirait, selon le stratège, d’une minuscule aiguille pour laisser échapper «l’excès putride».

Selon Albert Edwards, la hausse du taux directeur annoncée par la Fed le 16 décembre est trop tardive pour éviter une nouvelle crise du système financier mondial. L’autorité monétaire aurait dû commencer à remonter son taux directeur l’année dernière,

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gglafont il y a 12 mois

    La société générale lors de l'affaire KERVIEL a montré soit une incompétence monstrueuse de management soit des prises de risques aberrantes.

  • gglafont il y a 12 mois

    La synthèse ressemble plus a de la propagande politico socialiste qu'à une analyse fondée. Il est plus pratique de pointer du doigt les risques de la croissance américaine que de regarder les causes de son propre échec.

  • lorant21 il y a 12 mois

    Les marchés baisseront surtout quand il y aura des placements plus rémunérateurs ailleurs.. or, il n'y en a pas beaucoup.

  • kpm745 il y a 12 mois

    Le système actuel basé sur l’endettement et une croissance perpétuelle finira par d’effondrer un jour

  • fortunos il y a 12 mois

    quand je lis ses analyses de 2009,je considere qu ila autant de chance de se tromper avec sa vision actuelle

  • Mig737 il y a 12 mois

    Les analyses dépendent de l'orientation stratégique de ceux qui les sortent, s'ils sont placés ils voient une hausse, s'ils ne sont pas placés ou jouent la VAD, ils voient une baisse, ce n'est pas plus compliqué que ça!

  • t_n_t il y a 12 mois

    le "pile ou face" vaut autant que leur pronostic

  • remymar3 il y a 12 mois

    mouais, vous auriez confiance, vous, en un augure qui est toujours salarié à son âge... s'il était aussi bon que cela, serait riche et/ou à son compte depuis longtemps.....

  • dioptaze il y a 12 mois

    Les banques vont prendre cher...

  • sibile il y a 12 mois

    ça veut dire quoi des "financiers cupides" ? un banquier est un industriel comme un autre, son métier c'est de faire du profit ...