Marchés : « L'inquiétude est trop forte » (Cercle des analystes indépendants)

le , mis à jour à 16:11
15

L'analyse graphique du CAC40 commence à envoyer des signaux de retournement après plusieurs mois de tendance baissière, affirme Valérie Gastaldy.
L'analyse graphique du CAC40 commence à envoyer des signaux de retournement après plusieurs mois de tendance baissière, affirme Valérie Gastaldy.

Au lendemain d’une séance boursière tonitruante mercredi 13 avril, Valérie Gastaldy, stratégiste chez Day By Day, remarque que la tendance graphique du CAC40 pourrait être en train de s’inverser après avoir été baissière au cours des derniers mois. Le dépassement à la hausse des 4.580 points serait un signal acheteur fort.

Depuis quelques semaines, les mauvaises nouvelles économiques pleuvent sur les marchés financiers. Le FMI vient de revoir ses anticipations pour la croissance mondiale des deux années à venir à la baisse. Pourtant, les indices font preuve d’une grande résilience. Bien que les signaux ne soient pas encore donnés, beaucoup d’indications portent à croire que le printemps arrive aussi sur les bourses européennes.

Depuis mai de l’année dernière, les indices européens sont dans une tendance baissière nette. Les sommets et les creux se sont succédés, de plus en plus bas. Lorsque cette tendance a débuté, le marché était optimiste, ayant identifié un « alignement des planètes » favorable. La baisse du pétrole, la baisse de l’euro, la politique monétaire expansionniste semblaient promettre des lendemains heureux. Pourtant, à peine la BCE a-t-elle déployé ses nouveaux outils que l’euro a commencé à remonter, et les actions à baisser. Le vieil adage « Acheter la rumeur, vendre la nouvelle » s’est une fois encore confirmé. La réalité économique est généralement en retard sur les anticipations de marché… Ou les anticipations de marché sont en avance sur la réalité économique.

Nous sommes aujourd’hui dans une situation à peu près opposée. Le consensus est inquiet pour les résultats des entreprises. La croissance est revue à la baisse de partout. La politique monétaire inquiète : si elle est si accommodante, c’est que l’heure est très grave ! Le doute plane sur le bien-fondé des choix de la BCE. La Fed a commis une erreur grossière en remontant ses taux en décembre, erreur qu’elle a dû reconnaitre lors de sa dernière réunion. A qui peut-on se fier ? En Europe, la menace du Brexit s’ajoute à ces incertitudes.

Nous pensons qu’il faut maintenant s’interroger sur la possibilité d’un rebond des actions.

Nous avions un objectif plus bas sur le Cac 40 en fin d’année dernière. Le support à 3600 points nous semblait destiné. Depuis, la forte baisse de janvier –qui en a surpris plus d’un- a porté l’inquiétude chez chacun. Les quantités d’options de vente qui ont été traitées au cours de l’hiver se sont grandement élevées. Ceci confirme que la majorité des investisseurs a cherché à couvrir ses positions. La poursuite de la baisse est beaucoup plus largement envisagée aujourd’hui qu’elle ne l’était en février. Pourtant, le Cac 40 n’a pas rejoint de nouveaux plus bas.

Analyse graphique du CAC40 au 13 avril 2016. Source : Day By Day.
Analyse graphique du CAC40 au 13 avril 2016. Source : Day By Day.

Cette situation de divergence entre les anticipations (inquiétude qui s’accroit) et les prix qui remontent (le creux d’avril est supérieur à celui de février) correspond généralement à un retournement de marché. Le signal technique ne sera donné que si les cours franchissent le sommet de mars, à 4580 points. Les deux gaps haussiers, ouverts successivement le 15 février et le 13 avril, sont des signes de force et de démarrage de tendances haussières de court terme.  Le franchissement de cette résistance à 4580 points est donc grandement probable.

Les indices des pays émergents montrent d’ailleurs la voie. La Chine, représentée ici par l’indice HSCEI, qui a entrainé l’accélération baissière du mois d’août, s’est déjà retournée à la hausse il a plusieurs semaines en validant une figure de tête-épaules inversée.

Le potentiel de hausse est encore important. Le printemps est là.

Analyse graphique du Hang Seng China enterprises Index, montrant une figure graphique de ''tête et épa
Analyse graphique du Hang Seng China enterprises Index, montrant une figure graphique de ''tête et épaules inversée'', signal acheteur. Source : Day By Day.

Valérie Gastaldy

Valérie Gastaldy est membre du Cercle des Analystes indépendants et General Manager chez Day by Day.

Le Cercle des analystes indépendants est une association constituée entre une douzaine de bureaux indépendants à l'initiative de Valquant, la société d’analyse financière présidée par Eric Galiègue, pour promouvoir l'analyse indépendante.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M154199 il y a 8 mois

    c'est du grand n'importe quoi,cette dame change d'avis très rapidement et pourtant à l'attendre en Février ,c'était même à 4000 ne pas acheter et je n'ai pas suivi son conseil,bien m'en a pris et maintenant 12% plus haut il faut le faire !!!!

  • 23425c il y a 8 mois

    Il ya moins d'1 mois ,ce cercle préconisait de sortir du marché des actions et il ya moins d'une semaine de tout vendre en avril et de revenir en octobre, bref ,tout et son contraire.

  • M467862 il y a 8 mois

    Article qui va de contradictions en contradictions, et de surprise en surprise et d'incompréhensions. Conclusion, faites comme bon vous semble.

  • fxq il y a 8 mois

    Citation de John Kenneth Galbraith“La seule fonction de la prévision économique, est de rendre l’astrologie respectable.”

  • berco51 il y a 8 mois

    A suivre les courbes dans le prolongement de leur évolution conduit à ce genre d'analyse sans intérêt .

  • isadol15 il y a 8 mois

    la cartomancie (tarot ou autre), la chiromancie voire l'astrologie sont-elles au programme du diplôme d'analyste ?J'ai tendance à le croire

  • davidpec il y a 8 mois

    C'est une plaisanterie ?Il y a deux mois, elle nous expliquait que les marchés étaient trop optimiste à 4100 et maintenant, elle nous explique qu'à 4400, les marchés sont trop pessimistes ! ?

  • dcabon il y a 8 mois

    Le chartisme : outil d'un autre âge où les gérants n'avaient que peu d'informations sur les sociétés. Comment peut-on continuer à faire des "prédictions" en utilisant ces techniques. Ça me fait penser aux prévisions météo des années 60 où il y avait au moins une chance sur deux que le météorologue se plante ("Senor Météo de Carlos :-))

  • isadol15 il y a 8 mois

    "Cercle des Anes à Listes Indépendants" ... c'est trop balèze pour nous ;)Faut comprendre l'inverse du contraire pour piger

  • jmlhomme il y a 8 mois

    Il est evident que le marché va etre haussier. Mais les memes disait voilà quelques semaines que le pire est devant nous. Ils ne savent rien en fait et suivent betement.