Marchés : il est encore temps de réaliser des achats à bon compte (Diamant Bleu Gestion)

le , mis à jour à 14:30
4

Pour Diamant Bleu Gestion, des opportunités demeurent sur les marchés actions.
Pour Diamant Bleu Gestion, des opportunités demeurent sur les marchés actions.

La récente saison des résultats trimestriels a été plutôt décevante en Europe. Pour autant, les attentes de croissance des résultats sont redevenues raisonnables en Europe, et les bonnes surprises pourraient faire leur retour dans les mois à venir, estime Diamant Bleu Gestion.

Les attentes autour de la BCE ne doivent pas faire perdre de vue l’évolution des résultats d’entreprises européennes, rappelle Christian Jimenez, président de Diamant Bleu Gestion. Or, les résultats du dernier trimestre ont été plutôt décevants. Faut-il pour autant sombrer dans le pessimisme ? Non, affirme-t-il.

36% des entreprises ont publié des résultats inférieurs aux attentes au T3

« La saison des publications des comptes trimestriels en Europe est sur le point de s’achever aussi bien pour les grandes capitalisations boursières que pour les entreprises cotées de taille plus modeste. Pour l’heure, le bilan est contrasté. Du moins, si l’on se réfère aux statistiques agrégées par les équipes de Morgan Stanley à partir d’un échantillon composé de 495 sociétés », observe Christian Jimenez.

Ce dernier détaille : « Parmi les entreprises ayant publié leurs résultats, 36% d’entre elles ont déçu, alors que 31% seulement ont battu le consensus. Ces chiffres font ressortir un solde négatif de 5%, une première depuis deux ans. Le ralentissement économique observé dans les pays émergents, notamment en Chine, y est pour beaucoup, pénalisant ainsi l’activité des groupes les plus cycliques opérant dans des domaines comme celui des matériaux, de l’industrie ou encore des biens de consommation. Le secteur de l’énergie a été plus particulièrement affecté avec des publications de résultats inférieurs de 27% aux prévisions des analystes. A contrario, les acteurs de la santé et des services aux collectivités ont plutôt agréablement surpris la communauté financière ».

Les petites et moyennes entreprises ont été plus affectées que les grandes capitalisations, qui ont pour leur part correctement sorti leur épingle du jeu : « Les grandes capitalisations boursières européennes (117 au total), qui composaient l’échantillon au 16 novembre, ont été plus nombreuses à dépasser les attentes du consensus qu’à délivrer des résultats en-deçà des attentes. Et cela pour une raison principale : face aux menaces de ralentissement économique mondial, les analystes avaient déjà fortement dégradé leurs prévisions depuis cet été, réduisant ainsi le risque de voir poindre de mauvaises surprises ».

La mauvaise passe ne serait que temporaire

Pour Diamant Bleu Gestion, ce récent ajustement à la baisse des prévisions de bénéfices en Europe reste davantage une opportunité d’achat qu’une raison de pessimisme.

« Le momentum sur les bénéfices paraît aujourd’hui de nouveau favorable aux marchés d’actions. D’abord parce qu’après avoir été fortement révisées à la baisse au cours des trois à quatre derniers mois, les prévisions de bénéfices par action semblent s’être stabilisées autour d’un point bas, qui intègre, selon Morgan Stanley, un taux de croissance des résultats de seulement 7% en 2016. Ensuite parce que les perspectives communiquées par les dirigeants, sont en moyenne plus optimistes qu’auparavant aussi bien pour les trois derniers mois de l’année que pour l’an prochain », explique Christian Jimenez.

« Dans ce contexte, nous pensons que la dynamique restera porteuse pour les actions européennes au cours des prochains mois et plus globalement en 2016, grâce notamment à l’effet positif d’un probable rebond de la courbe des révisions de bénéfices sur les valorisations boursières », poursuit-il.

Diamant Bleu Gestion s’intéresse aux télécoms et à l’informatique

Le président de Diamant Bleu Gestion affiche son intérêt pour deux secteurs en particulier : « les télécoms » et « les services informatiques ».

« Parmi les valeurs susceptibles de délivrer de solides perspectives de croissance tout en maintenant une politique de distribution de dividendes satisfaisante figurent Orange, Freenet et Deutsche Telekom. Les trois opérateurs devraient en effet bénéficier d’un redressement de leur revenu moyen par abonné. De leur côté, Atos, Tieto et Cap Gemini continuent de profiter d’une demande soutenue sur des marchés matures et solvables, tout en étant peu exposés aux pays émergents », conclue-t-il.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dumont47 le mercredi 18 nov 2015 à 15:07

    ben et les attentats alors qui justifient la baisse en ce moment nous allons en faire quoi ?Aurions-nous éradiquer DAECH sans m'en avertir ?

  • cresus57 le mercredi 18 nov 2015 à 14:43

    le même nous dira dans 2 jours "vendez vite avant la baisse !"

  • dcabon le mercredi 18 nov 2015 à 12:25

    Et un clown de plus ! La pièce est tombée sur le côté "ça va monter" cette fois ?Comment voulez-vous croire ces "spécialistes" qui nous disent avec la même conviction et le même jour que les marchés vont monter ET baisser ???

  • SM7 le mercredi 18 nov 2015 à 11:58

    S'ils nous disent ça c'est qu'ils ont des choses à vendre.