Marchés : faut-il craindre le référendum grec ?

le , mis à jour le
15
La déesse Athena au centre d'Athènes (©Aris Messinis / AFP)
La déesse Athena au centre d'Athènes (©Aris Messinis / AFP)

A quelques jours du vote des citoyens grecs prévu le 5 juillet sur l’approbation ou pas du plan de refinancement proposé par les créanciers, les experts de CM-CIC Securities se sont penchés sur les conséquences économiques et financières à prévoir selon le succès du « Oui » ou du « Non ».  

Quelque soit le résultat du scrutin et au-delà des turbulences de court terme, le courtier considère que la tenue du référendum permettra de faire un pas en avant vers une solution plus pérenne à un problème qui empoisonne la confiance dans la zone euro depuis cinq ans.

Premier constat : le résultat du vote reste très incertain. Les premiers sondages ont d’abord donné le Non gagnant, mais le Oui semblait dominer dans les esprits vendredi matin.

Deuxième constat : la chancellière allemande Angela Merkel a perdu la capacité à convaincre sa majorité d’accorder un nouveau plan d’aide à la Grèce sans de nouveaux engagements donnés par les grecs dans la maitrise de leurs finances publiques. Le FMI partage ce point de vue.

Si le Oui l’emporte, le premier ministre Alexis Tsipras démissionnerait. CM-CIC Securities envisage alors deux possibilités : soit un gouvernement d’unité nationale permettrait d’accélérer la mise en application du futur programme économique, soit de nouvelles élections

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M467862 le dimanche 5 juil 2015 à 13:04

    Pas beaucoup de PP sur ce forum, mais il semble y avoir pas mal de frustrés.

  • M467862 le dimanche 5 juil 2015 à 13:00

    Je suis liquide à 85 %, plus qu'une seule ligne pour faire quelques A/R à cause de la tension sur les marchés. J'attends le mois de Septembre pour savoir quelle position adopter. Il y aura peut être des opportunités. A voir.

  • Abi04 le dimanche 5 juil 2015 à 11:14

    L'un des prochain candidat c'est la France !! Car grâce au a..... qui voté pour un irresponsable et incompétent qui ne sert à rien si ce n'est que de taxer la classe moyenne car les riches sont déjà parti comme les riches Grecs d'ailleurs !!

  • jf2007 le samedi 4 juil 2015 à 08:11

    je pense que en cas du oui gagnant les ennuis vont arriver au galop avec de nouvelles election et peut etre la droite dure au pouvoir ou pourquoi pas les militaires qui prennent les rennes du pays, beaucoup de scénario ne sont pas a exclure en tout cas durant la campagne ou la grece va prendre l'argent pour les affaires courantes et les bons du trésor qui arrivent a échéance!

  • aiki41 le samedi 4 juil 2015 à 06:55

    (suite) ouvrez les yeux et dites moi ce qu'apporte vraiment de bien ce système aux peuples européens ? On nous fait croire que sans ce système nous sommes perdus (certes la France endettée à besoin de tous les autres pays pour s'en sortir, quelque part comme la Grèce en fait). La GB, la Norvège, la Suisse, etc. ne veulent pas de ce système et ne s'en portent pas plus mal ; ils ne veulent pas voir leur richesse dilapidée par ses dirigeants européens

  • patmat63 le samedi 4 juil 2015 à 06:51

    On est loin de sortir du chaos ! Merkel.. attendait le résultat : si c'est non... ça risque de faire mal, on ne va pas se mentir...

  • aiki41 le samedi 4 juil 2015 à 06:50

    (suite) non élue par le peuple et qui nous impose aujourd'hui leur propre vision du monde en rejetant la voix des peuples. Ces gens veulent nous faire croire que nous sommes libres mais n'acceptent pas les référendum (Grèce aujourd'hui, Palestine hier). Le système qu'ils ont mis en place pour leurs seuls intérêts est au bord de l'explosion et donc ils nous font croire que c'est la faute de la Grèce aujourd'hui et d'un autre pays ( la France avec ses 2000 milliards de dettes ?) demain.

  • b.renie le samedi 4 juil 2015 à 06:36

    Ce referendum est à usage interne. NON C'est e Grexit. OUI ce sont de nouvelles élections mais Mr Tsipras s'est tiré du mauvais pas où il s'était mis en voulant jouer les dompteurs capable de mettre au pas l'UE et la zone euro. Maintenant tout reste à faire pour tirer la Grèce de sa situation et on a perdu trois ans qui ont aggravé l situation. Il faut bloquer les avoir bancaires à l'étranger pour en identifier l'origine car il y là surement une partie des 330 milliards de dette souveraine

  • stmaster le vendredi 3 juil 2015 à 12:09

    Moi j'accumule du CL15S

  • pierry5 le vendredi 3 juil 2015 à 11:52

    La Grèce ne représente rien par rapport au dizaines de milliers de milliards qui circulent à travers les marchés. Que la bourse monte où descende selon le résultat du référendum grec ce sera tout à fait spéculatif et ne durera que 2 ou 3 jours. La régulation des marchés ne viendra pas de là