Marchés européens en baisse dans l'attente d'éclaircissements

le
0
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN BAISSE SUR FOND D'INCERTITUDES
LA BOURSE DE PARIS OUVRE EN BAISSE SUR FOND D'INCERTITUDES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert en légère baisse mardi, après leur rebond technique de la veille, les investisseurs étant impatients d'avoir des éclaircissements sur le calendrier et les conditions d'une éventuelle demande d'aide internationale de l'Espagne.

Le pays serait prêt à demander dès le week-end prochain l'aide de la zone euro pour consolider ses finances publiques, mais l'Allemagne préférerait que Madrid attende encore, a-t-on appris lundi de sources européennes.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,77% à 3.408,88 points vers 7h30 GMT. À Francfort, le Dax est stable et à Londres, le FTSE cède 0,3%.

L'indice paneuropéen Eurostoxx 50 recule de 0,4%.

"Le marché n'a pas encore très bien compris les implications de la nouvelle politique de la BCE (Banque centrale européenne)", souligne David Thébault, responsable du trading quantitatif chez Global Equities à Paris. "Il y a des craintes qu'un sauvetage de l'Espagne n'entraîne automatiquement une série de dégradations de sa note de crédit."

Les secteurs cycliques et financiers mènent le mouvement, comme toujours, avec un recul de 1,2% de l'indice automobile européen et de 0,9% des bancaires.

ArcelorMittal cède 2,1%, plus forte baisse de l'EuroStoxx 50, suivi de Saint-Gobain (-1,4%) et Philips (-1,1%).

Alstom perd 6,5% après une augmentation de capital de 350 millions d'euros réalisée la veille par le groupe d'infrastructures d'énergie et de transport.

Les futures Bund allemand profitent de leur côté des incertitudes persistantes autour d'une demande d'aide de l'Espagne, condition nécessaire au déclenchement du plan de rachat d'obligations souveraines de la BCE. Le taux de rendement du Bund est à 1,47%.

Le risque d'un abaissement de la note de Moody's sur l'Espagne continue aussi à peser sur la tendance, malgré un bon indicateur ISM manufacturier américain publié la veille.

"Un abaissement de la note de crédit de l'Espagne par Moody's pourrait faire retomber les taux de rendement du Bund à 10 ans vers 1,3%", soulignent les stratèges taux chez Commerzbank. "Toutefois, nous penchons en faveur d'une confirmation de la note actuelle, ce qui pourrait apporter un peu de répit en périphérie (de la zone euro)", ajoutent-ils.

L'euro, qui se maintient au-dessus de ses plus bas de trois semaines touchés à la fin de la semaine dernière, se traite juste au-dessus de la barre de 1,29 dollar, en attendant des nouvelles sur le calendrier et les conditions d'une éventuelle demande d'aide de l'Espagne.

Le baril de Brent repasse sous les 112 dollars, pris entre la morosité de la croissance mondiale et les tensions entre l'Iran et les pays occidentaux qui risquent de perturber l'approvisionnement en pétrole. Le brut léger américain est stable à 92,40.

L'or reste bien orienté, autour de 1.777 dollars l'once, après son plus haut de 11 mois à 1.791,20 atteint la veille, soutenu par la faiblesse du dollar et la perspective d'intervention des banques centrales en réponse au ralentissement de la croissance mondiale.

La Banque de Réserve d'Australie a abaissé son taux directeur d'un quart de point, à 3,25%, son niveau le plus bas depuis trois ans, face au ralentissement économique.

Juliette Rouillon pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant