Marchés : « Calme fragile » (Neuflize OBC)

le
3

L'accalmie à tendance haussière se poursuit sur les marchés boursiers depuis le début du mois d'avril.
L'accalmie à tendance haussière se poursuit sur les marchés boursiers depuis le début du mois d'avril.

Tout comme Carmignac, la banque Neuflize OBC constate que les marchés retrouvent davantage de sérénité depuis le début du mois d’avril. Tout en restant favorable aux marchés américains et européens, l’établissement préfère prendre quelques bénéfices à court terme.

« Les premières semaines d’avril ont rassuré les investisseurs : la récession s’éloigne aux Etats Unis, la Chine ne parait pas au bord du chaos économique, les banques centrales restent vigilantes et prudentes et le pétrole semble avoir trouvé son socle de stabilité autour de 40 dollars le baril », résume la banque Neuflize OBC dans sa dernière lettre d’investissements du mois d’avril.

« Néanmoins, comme l’a rappelé le Fonds Monétaire International dans son point semestriel, l’économie mondiale reste atone et les risques géopolitiques sont toujours menaçants. L’investisseur doit donc rester agile dans ses choix, l’ère des béatitudes n’est pas pour demain ».

L’attention portée sur la saison des résultats trimestriels

L’établissement reste en effet prudent à court terme après le rebond substantiel enregistré sur les marchés actions depuis deux semaines, propulsant le CAC40 à l’approche des 4.600 points, son niveau de début d’année, mercredi 20 avril en clôture.

« La saison des résultats [trimestriels, débutée la semaine dernière] s’annonce difficile à appréhender après cette hausse rapide [des indices boursiers], d’autant que le risque politique se précise en Europe. Nous conservons notre préférence pour les actions mais nous nous gardons de toute euphorie et revoyons légèrement à la baisse leur proportion dans le portefeuille. Notre allocation Equilibre vise désormais les 55% d’actions ».

Malgré cette prudence, l’établissement explique : « Les risques de récession de l’économie américaine sont désormais fortement réduits et nous restons donc investis sur le marché actions Outre-Atlantique. Le début de la saison des résultats à Wall Street est globalement en ligne avec les - faibles - attentes du marché ». L’Europe n’est pas en reste : « Nous restons favorables aux actions européennes qui sont en moyenne moins chères que les actions américaines et qui profitent de taux de refinancement extrêmement bas », explique Neuflize OBC.

Choix de valeurs

L’établissement revient également dans sa lettre sur deux choix de valeurs récemment entrées dans ses portefeuilles.

« Nous recherchons en particulier des valeurs capables de distribuer un dividende substantiel et pérenne. C’est à ce titre que nous [nous intéressons à] l’opérateur téléphonique allemand Deutsche Telekom », explique Neuflize OBC.

Par ailleurs, « Dans un contexte de croissance faible, nous privilégions également les sociétés capables de profiter des opportunités économiques où qu’elles se trouvent, notamment en profitant de l’accélération de l’usage des nouvelles technologies. C’est ainsi que nous apprécions Apple, qui continue à générer d’importants flux de trésorerie ».

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jeanet66 le mercredi 20 avr 2016 à 19:07

    dividende il y a NEOPOST 10 %

  • jeanet66 le mercredi 20 avr 2016 à 19:06

    c'est triste seulement apple et deuch telecom ! ça sent la chute

  • M3182284 le mercredi 20 avr 2016 à 19:04

    Et oui, dividendes stables, ou société qui rachètent ses actions. La croissance c'est fini. vive le carry