Marché: Wall Street limite la casse avant le communiqué FED.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street limite la casse et se montre une fois encore plus 'résilient' que les places européennes avec des replis indiciels n'excédant pas -0,5% pour le Nasdaq... tandis que le 'S&P' réitère son score de la veille (-0,18%), le Dow Jones finissant une fois de plus dans le vert (+0,13% à 17.250Pts).

Le pétrole qui lâchait -3% a mi-séance (il menaçait d'enfoncer les 36$ sur le NYMEX) s'est redressé et en termine au contact des 37E.

Pour justifier la consolidation du jour, le repli du baril fournissait un prétexte imparable auquel on peut rajouter des 'ventes de précaution' à la veille du communiqué final de la FED... puis des statistiques médiocres aux Etats Unis mais pas suffisamment pour écarter formellement le scénario de 2 nouvelles hausses des taux US en 2016 (en juin et septembre ?).

La Réserve fédérale américaine tiendra une conférence de presse à l'issue de son comité de politique monétaire ce mercredi.

Les chiffres publiés mardi ne plaident ni pour une attitude plus accommodante, ni pour un durcissement du discours de la FED.

Si les ventes au détail ont baissé moins que prévu en février aux Etats-Unis (-0,1%), la forte révision à la baisse des ventes de janvier de -0,2% à -0,4% pourrait raviver quelques inquiétudes quant aux perspectives de croissance.

Pas de pressions côté inflation puisque le Département du Travail américain dévoile un recul de 0,2% de l'indice des prix à la production (même score en décembre suivi d'une hausse de 0,1% en janvier).

En excluant les prix de l'énergie qui affichent un repli de 3,4% en février, les prix producteurs ressortent en hausse de 0,1% après +0,2% en décembre et janvier, soit +0,9% en rythme annuel... mais c'est surtout le CPI qui compte et en dernier ressort, les salaires.

L'indice 'Empire State' de la Fed de New York a déjoué tous les pronostics avec un bond de -16,6 vers +0,6 en mars, alors que consensus tablait sur -10.

Mais cette jauge d'activité manufacturière est assez peu pertinente concernant une région de 'services' à 80%.

Le 'S&P' aurait pu finir peu changé sans quelques replis appuyés sur les parapétrolières et les minières avec -7,6% sur Seadrill, -7,1% sur Freeport Mc Moran, -3,25% sur Southwestern Energy, -2,75% sur Devon Energy, -2% sur Williams, -1,4% sur Halliburton.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant