Marché: vers une semaine neutre pour l'euro/dollar.

le
0

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur le marché des changes, la monnaie unique européenne prenait 0,36% contre le dollar 1,0901, tout en s'apprêtant à terminer la semaine non loin de l'équilibre (- 0,22%). Si l'euro reste engagé dans une vaste tendance baissière face au dollar, étant donné le différentiel monétaire et économique des deux rives de l'Atlantique Nord, on notera que le point haut annuel de la paire de devises se situe à 1,0968, et est donc plus proche que le point bas, à 1,0709.

'Le taux de change de l'euro joue encore un rôle d'indicateur d'aversion au risque, alors que les thématiques de politiques monétaires ne sont plus au centre des préoccupations des cambistes, et que les anticipations de décisions des banques centrales évoluent peu', expliquent les analystes d'Aurel BGC.

En effet, la Réserve fédérale américaine a relevé, le mois dernier et pour la première fois depuis mi 2006, ses taux directeurs de 0-0,25% à 0,25-0,50%. Une décision qui avait été longuement préparée par les officiels de la Fed.

La BCE, elle, est engagée dans une politique inverse : d'une part elle a récemment abaissé ses taux directeurs tout près de zéro, sinon en dessous pour certains d'entre eux. Mais alors que la Fed a arrêté ses QE fin 2014, la BCE, elle, les a commencé au printemps 2015. L'amplitude de son programme de rachat d'actifs obligataires a de plus été étendue en décembre et elle pourrait l'être encore, a laissé entendre la banque centrale européenne.

Nombre de ces éléments sont bien connus des opérateurs et ils ne changent plus guère. Enfin peut-être : Saxo Banque rapporte ce matin que “plusieurs banquiers centraux de l'Eurosystème ont fait part de leur scepticisme à propos d'une action supplémentaire de la part de la BCE dans un futur proche. Une partie des investisseurs tablait sur de nouvelles mesures dès la réunion de mars. C'est désormais un scénario qui s'éloigne de plus en plus. Nous considérons qu'une action est plus probable au cours du deuxième semestre”, pronostiquent les spécialistes.

Plus près de nous, cet après-midi aux Etats-Unis, les opérateurs de changes guetteront notamment l'indice 'Empire State', les prix à la production, les ventes de détail, la production industrielle, la confiance des consommateurs mesurée par l'université du Michigan et les stocks des entreprises.

EG

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant