Marché: vers une clôture sur des gains solides.

le
0

(CercleFinance.com) - L'optimisme règne toujours au sein des Bourses européennes comme Francfort (+1,7%), porté par les espoirs de politique monétaire accommodante de la Fed et par des chiffres encourageants pour la croissance européenne.

'A Philadelphie, Janet Yellen a donné une vision plutôt positive de l'économie américaine en dépit du rapport sur l'emploi décevant de la semaine dernière, sans s'être engagée sur le moment d'une hausse de taux potentielle', résumait lundi soir Wells Fargo Advisors.

Ce dernier soulignait que les futures ne tablent actuellement que sur une probabilité de 2% de hausse de taux en juin, probabilité qui monte à 62% pour la fin de l'année.

'Les rumeurs autour d'un QE4 portent les marchés actions américains vers de nouveaux sommets', indique en outre Sylvain Loganadin, analyste DailyFX pour FXCM.

Autre facteur de soutien, Eurostat a fait état d'un PIB en hausse de 0,6% dans la zone euro au premier trimestre, marquant ainsi une révision en hausse de 0,1 point par rapport à l'estimation intermédiaire, et redevenant conforme à l'estimation préliminaire.

'Ceci a constitué une jolie surprise, puisque nous tablions, comme le consensus, sur +0,5%', souligne Natixis, qui pointe aussi la révision en hausse de 0,1 point à +0,4% pour le quatrième trimestre 2015.

'L'environnement de basse inflation va continuer de propulser la consommation privée sur le reste de l'année', ajoute la banque, qui table sur une croissance de 1,6% du PIB en 2016.

Toujours au chapitre des statistiques du jour, la production industrielle allemande a rebondi de 0,8% en avril, là où les économistes attendaient en moyenne une progression de 0,7%.

Le FTSE de Londres ne grappille que 0,1%, freiné par les valeurs minières comme Glencore (-2,8%). BHP Billiton (-0,6%) a d'ailleurs annoncé une cession d'actifs en Indonésie.

A Paris où le CAC40 progresse de 1,3%, Vivendi perd 1,3% sous le poids d'une dégradation de recommandation chez Barclays Capital à 'sous-pondérer', alors que Natixis (+2,7%) profite au contraire d'une initiation de couverture à 'achat' chez Jefferies.

Le BEL20 de Bruxelles monte de 1,1%, tiré notamment par le groupe énergétique Engie et la banque KBC (+2,1% chacun) et par le métallurgiste Bekaert, en tête avec un gain de 3,1%.

L'AEX d'Amsterdam avance de 1,2%, emmené en particulier par le géant pétrolier Shell (+3,4%) qui a relevé son objectif de synergies issues de sa fusion avec BG Group, à l'occasion d'une journée investisseurs.

Le PSI de Lisbonne s'adjuge enfin 1,4%, propulsé par un bond de 13% de la banque BCP, alors que le groupe de télécommunications PHarol dégringole au contraire de 9,5%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant