Marché: végète près de son équilibre.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens ne s'éloignent guère de leurs équilibres dans leur ensemble, les opérateurs s'interrogeant sur les perspectives économiques de la zone euro et sur la politique monétaire à venir de la BCE.

Milan prend 0,6%, Madrid et Bruxelles 0,2%, Francfort et Paris 0,1%, Amsterdam perd 0,1%, Londres 0,2%, Zurich 0,3% et Lisbonne 0,4%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq reculent de 0,4%.

'Le ralentissement du rythme de l'expansion dans la zone euro reflète notamment une certaine frilosité des entreprises, le manque de visibilité économique, lui-même lié dans de nombreux cas à un climat politique incertain', souligne un gérant de Barclays Bourse.

'Si la perspective des élections françaises et allemandes, conjuguée à l'instabilité politique régnant en Espagne et en Italie, vient exacerber l'impact du Brexit, cette phase de ralentissement économique devrait perdurer en 2017...', prévient-il.

Les opérateurs s'interrogent donc sur les perspectives économiques de la zone euro alors même que des rumeurs récentes font craindre un éventuel 'tapering' (réduction des rachats d'actifs) à venir de la BCE.

'Les minutes de la dernière réunion du conseil des gouverneurs confirment que la BCE s'est concentrée sur les moyens de prolonger ses rachats d'actifs plutôt que penser à ralentir leur rythme', tempère Capital Economics.

Ce dernier s'attend toujours à ce qu'elle annonce en décembre une prolongation de six mois du programme de rachat de 80 milliards d'euros par mois jusqu'en septembre 2017, et ne serait pas surpris si elle décidait d'accroitre ce rythme à nouveau l'année prochaine.

Côté valeurs, easyJet chute de 5,3% à Londres après que la compagnie aérienne à bas coûts ait dévoilé une prévision de bénéfice annuel inférieur au consensus, après un exercice 'excessivement touché par des événements extraordinaires' selon la direction.

BASF progresse de 1,6% à Francfort avec l'aide d'un relèvement de recommandation de 'neutre' à 'achat' chez UBS, alors qu'Air Liquide perd 2,4% à Paris, grevé par une dégradation chez le même broker de 'neutre' à 'vente'.

Osram Licht bondit de 11% à Francfort alors que le fabricant de produits d'éclairage pourrait faire l'objet d'une offre d'achat de la part du groupe chinois San'An Optoelectronics, d'après le WirtschaftsWoche.

Seule donnée parue en Europe, les commandes au secteur industriel allemand ont augmenté de 1% en août en rythme séquentiel, alors que les économistes n'anticipaient qu'une hausse de 0,3% en moyenne.

A la veille de son rapport sur l'emploi pour septembre, le Département américain du Travail a dénombré 249.000 nouveaux inscrits au chômage la semaine dernière, soit un recul surprise de 5.000 comparativement à la semaine précédente.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant