Marché unique du numérique: Bruxelles présente un vaste plan à l'horizon indéfini

le
0
Marché unique du numérique: Bruxelles présente un vaste plan à l'horizon indéfini
Marché unique du numérique: Bruxelles présente un vaste plan à l'horizon indéfini

La Commission européenne a présenté mercredi un vaste plan d'action pour créer un marché unique du numérique, un programme ambitieux dans sa portée mais dont les détails ne seront connus progressivement que d'ici la fin de 2016.Créer un marché unique du numérique "est crucial" dans un contexte où "les Etats-Unis ont une stratégie", tout comme "la Corée du Sud, la Chine, le Japon", a souligné au cours d'une conférence de presse le commissaire européen chargé du Numérique, Günther Oettinger."Européaniser la politique numérique est exactement ce qu'il convient de faire pour que l'Europe reste en concurrence avec le reste du monde", a-t-il insisté.Selon la Commission, un marché du numérique totalement opérationnel pourrait "représenter une contribution de 415 milliards d'euros" pour l'économie de l'UE, et créer "des centaines de milliers d'emplois".Parmi ses axes d'action, figure la volonté d'améliorer l'accès aux biens et services numériques dans toute l'Europe pour les consommateurs et les entreprises.Ceux-ci se heurtent encore trop souvent au problème du "blocage géographique", qui permet à des vendeurs en ligne d'empêcher les consommateurs d'accéder à un site internet sur la base de leur localisation. Une location de voiture peut ainsi être plus chère depuis un Etat membre que depuis un autre, pour un véhicule identique et au départ du même endroit.Cette question a un volet réglementaire, mais pas seulement. La commissaire à la Concurrence, Margrethe Vestager, a annoncé mercredi le lancement d'une grande enquête sur le commerce en ligne afin d'identifier d'éventuels obstacles érigés par les entreprises elles-mêmes, et déterminer s'il y a lieu d?envisager des sanctions.Autre aspect important du plan: la modernisation de la législation sur le droit d'auteur, avec la volonté de lui donner un cadre plus européen, un sujet surveillé de près en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant