Marché: un climat d'inquiétudes croissantes sur la Chine.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris devrait plonger à l'ouverture jeudi à l'ouverture, dans un climat d'inquiétudes croissantes sur la santé de l'économie chinoise.

Vers 8h10, le contrat futur sur l'indice CAC 40 - livraison fin janvier - décroche de 2,6% à 4359,5 points, prémisse d'une nouvelle chute dans les premiers échanges.

La Chine a procédé jeudi à une nouvelle dévaluation du yuan, une décision qui semble confirmer les craintes des investisseurs de voir le pays s'enfoncer dans une spirale déflationniste.

'L'efficacité des nouveaux 'coupe-circuits' mis en place au niveau des marchés d'actions peut également être mise en cause et leurs jours semblent désormais comptés', estime Angus Nicholson, analyste chez IG.

'L'indice CSI 300 n'a pu coter que 14 minutes aujourd'hui avant d'atteindre des pertes de 7% déclenchant la suspension des cotations pour le reste de la journée', souligne le spécialiste.

'Ces mesures de soutien empêchent les marchés d'actions chinois de trouver un plancher 'naturel' qui permettrait aux investisseurs de revenir à l'achat sur la base de valorisations revenues à la normale', explique-t-il.

L'indice SSE Composite de Shanghai a lui aussi dépassé le seuil autorisé des 7% de pertes ce jeudi.

A Tokyo, le Nikkei a chuté de 2,3%.

A Paris, si la zone de soutien des 4475 points (plancher du 14 décembre) a pu être préservée hier, sa rupture aujourd'hui devrait logiquement contraindre le CAC à aller refermer le 'gap' des 4377 points du 29 septembre dernier.

A New York, les grands indices n'avaient déjà pas réussi à préserver leurs seuils psychologiques hier, comme celui des 2000 points sur le S&P 500 ou celui des 17.000 sur le Dow Jones.

Face à la débâcle du pétrole, qui perd encore 3,8% à 32,7 dollars ce matin, il n'y a pas grand-chose que les stratèges puissent faire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant