Marché: un Brexit serait un 'choc sérieux' (gérant).

le
0

(CercleFinance.com) - La Grande-Bretagne sortira-t-elle ou non de l'Union européenne (UE) ? Sur toutes les lèvres, la question sera tranchée dans 10 jours. En attendant, gestionnaires d'actifs et autres économistes tentent d'évaluer les conséquences d'un hypothétique 'Brexit'. Parmi eux, Edmond de Rothschild AM, qui souligne que celui-ci 'constituerait d'autant plus un échec que l'Union Européenne a accepté au mois de février dernier de nouvelles concessions vis-à-vis de son partenaire britannique'.

A tous égards, le choc d'un Brexit serait sérieux, générateur de confusion et d'incertitude, assure le gestionnaire d'actifs, selon lequel tout dépendra néanmoins des suites d'une éventuelle décision de sortie.

Deuxième économie de l'UE avec une contribution de 16% au PIB gobal de l'ensemble européen, la Grande-Bretagne n'en aurait pas moins davantage à perdre que l'UE en cas de sortie votée par les électeurs britanniques, estime Edmond de Rothschild AM. Partant, l'Union aurait tout intérêt à adopter une position plutôt dure et 'dans les négociations qui suivraient un vote de sortie, l'Union Européenne ferait payer cher sa décision à la Grande-Bretagne'.

Reste que s'il advient malgré tout, par-delà les avertissements de James Cameron et autres partisans d'un maintien, un Brexit renforcerait probablement, au début, l'euroscepticisme qui alimente la montée des partis populistes, analyse le gérant. Par la suite, les conséquences effectives de la sortie britannique, difficiles à déterminer, mais bien réelles sur le plan économique et potentiellement importantes, pourraient néanmoins être dissuasives pour cette partie de l'opinion européenne, juge enfin Edmond de Rothschild AM.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant