Marché: tendances contrastées des Bourses européennes.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens évoluent en ordre dispersé cet après-midi, certains tirés à la baisse par la consolidation de Wall Street (-0,4% sur le Dow Jones et le Nasdaq).

Tandis que Francfort qui reste portes closes en raison de la fête nationale allemande, Londres grimpe de 1% et Zurich grappille 0,2%, mais Paris et Amsterdam marquent le pas, Lisbonne cède 0,1%, Bruxelles perd 0,5%, Madrid 0,6% et Milan 0,9%.

Wall Street recule sur fond d'un secteur manufacturier américain qui a donné des signaux contradictoires, avec un indice ISM en hausse plus forte que prévu, mais un indice PMI en repli, pour s'établir à 51,5 dans les deux cas.

Dans la zone euro, l'indice PMI final Markit pour l'industrie manufacturière de l'Eurozone a été confirmé à 52,6, en hausse par rapport à 51,7 en août, reflétant donc une accélération de la croissance du secteur à la fin du troisième trimestre.

L'indice d'activité manufacturière PMI du Royaume-Uni est ressorti en hausse à 55,4 points en septembre, traduisant ainsi l'expansion du secteur la plus rapide depuis la mi-2014.

'Ce résultat est d'autant plus positif que l'indice PMI avait déjà connu la plus forte progression de son histoire en août', rappelle Capital Economics, qui anticipait -comme le consensus- un déclin de l'indice.

Cet indicateur n'empêche toutefois pas une forte dépréciation de la livre sterling face à l'euro et au dollar, la devise britannique souffrant de la perspective rapprochée du Brexit.

'Theresa May a annoncé dimanche qu'elle déclencherait d'ici à la fin du mois de mars 2017 la procédure de divorce avec l'Union européenne, ouvrant la voie à une sortie du Royaume-Uni début 2019', souligne Aurel BGC.

Côté valeurs, Vallourec s'adjuge encore 3,3% et figure ainsi dans le peloton de tête à Paris, après que le spécialiste des tubes sans soudures ait finalisé la fusion de deux filiales brésiliennes dans le cadre de son plan de transformation.

ING recule de 1,5% à Amsterdam alors que la banque néerlandaise a annoncé une série de mesures dans le cadre d'un plan baptisé 'Accelerating Think Forward', des mesures qui impacteront quelque 7.000 postes.

A noter que Volkswagen a confirmé en fin de semaine dernière le versement de 1,21 milliard de dollars à 652 concessionnaires américains dans le cadre du 'Dieselgate', qui empoissonne l'existence du géant automobile allemand depuis maintenant un an.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant