Marché: sur sa faim après la BCE et ADP.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'image du FTSE de Londres et du DAX de Francfort (-0,1% chacun), les indices actions européens se montrent proches de leurs équilibres, les opérateurs restant sur leur faim après le discours de Mario Draghi et la parution du rapport ADP.

A l'issue de sa réunion qui s'est tenue ce jour à Vienne, le conseil des gouverneurs de la BCE a maintenu comme prévu ses taux directeurs inchangés et a confirmé les rachats mensuels d'actifs à 80 milliards d'euros au moins jusqu'en mars 2017.

'Les mesures de politique monétaire prises depuis juin 2014 ont clairement amélioré les conditions d'emprunt des entreprises et des ménages, ainsi que les flux de crédit dans la zone euro', a estimé Mario Draghi durant sa conférence.

Il a d'ailleurs annoncé que la BCE va entamer ses rachats d'obligations d'entreprises le 8 juin, et commencer la première de sa nouvelle série d'opérations de refinancement ciblé à plus long terme (TLTRO) le 22 juin.

Par ailleurs, les économistes de la BCE ont relevé leur projection de croissance de la zone euro pour 2016 à +1,6%, contre +1,4% estimé en mars dernier, ainsi que leur estimation d'inflation pour cette année, passant de +0,1% à +0,2%.

De l'autre côté de l'Atlantique, le cabinet de services aux entreprises ADP n'a dénombré que 173.000 créations de postes dans le secteur privé aux Etats-Unis en mai, soit 7.000 de moins qu'attendu par les économistes.

'Compte tenu des écarts habituels entre l'enquête ADP et les créations d'emplois privés selon le Département du Travail, et comme suggéré par d'autres indicateurs avancés, nous tablons toujours sur 175.000 créations d'emplois non agricoles en mai', tempère Natixis.

Autre élément pesant sur la tendance des marché, les cours du pétrole s'inscrivent en berne (-1,3% à 48,3 dollars sur le WTI), sur fond d'absence de décision à l'issue de la réunion de l'OPEP au sujet de la production.

Le CAC40 cède 0,2%, emmené notamment par Capgemini qui grimpe de 4,3% au lendemain d'une journée d'investisseurs où la SSII a exprimé sa confiance sur fond d'amélioration de la conjoncture en Europe.

Le sidérurgiste ArcelorMittal (+3,7%) figure aussi dans le peloton de tête de l'indice parisien, ainsi que dans celui de l'AEX d'Amsterdam (+0,2%) aux côtés du groupe télécoms Altice (+2,3%) et du spécialiste de la sécurité numérique Gemalto (+2,9%).

Le Bel20 de Bruxelles progresse de 0,2%, emmené par le chimiste Umicore (+2,2%) qui a conclu un accord en vue de vendre son business unit Zinc Chemicals au fonds d'investissement OpenGate Capital.

Enfin, le PSI de Lisbonne affiche un gain de 0,7%, avec les soutiens du groupe de télécommunications Pharol (+5,6%), de la banque BCP (+2,9%) et du groupe de construction Mota Engil (+2,7%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant