Marché: semaine entamée dans une certaine morosité.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes entament la semaine dans une certaine morosité, les opérateurs appréhendant la saison des résultats après la progression des indices actions ces dernières semaines grâce à l'effet Trump.

Milan lâche 1,7%, Bruxelles perd 0,9%, Paris 0,7%, Francfort, Amsterdam et Lisbonne 0,5%, Madrid 0,4%, tandis que Zurich stagne et que Londres avance de 0,3%. A New York, le Dow Jones rétrocède 0,3% et le Nasdaq reste stable.

'Après que le marché américain des actions ait profité d'un 'effet Trump', la saison des earnings -qui débute cette semaine- marquera-t-elle un violent retour à la 'réalité' pour les investisseurs', prévient Aurel BGC.

Ce dernier rappelle que 'depuis le 8 novembre, le Dow Jones (+9%), le S&P 500 (+6%) ou le Nasdaq (+6%) ont progressé sur des anticipations de mesures budgétaires qui seront effectives, au mieux, fin 2017 ou en 2018...'

Dans cet optique, les investisseurs devraient d'ailleurs se montrer fort attentifs à la conférence de presse que tiendra le président élu Donald Trump mardi à New York, à quelques jours de son entrée à la Maison Blanche.

Moins chargée que la précédente sur le front des statistiques, cette semaine sera marquée notamment par des chiffres de production industrielle en France et au Royaume Uni, ainsi que par des indices de prix et les ventes de détail aux Etats-Unis.

Pour l'heure, on notera qu'en Allemagne au mois de novembre, la production industrielle allemande a augmenté de 0,4% en rythme séquentiel tandis que l'excédent commercial s'est un peu accru à 21,7 milliards d'euros.

'Ces chiffres montrent que l'économie allemande était en bonne position à la fin de l'année écoulée', réagit Commerzbank, qui estime qu'elle a probablement progressé d'au moins 0,5% au quatrième trimestre.

Dans la zone euro, le taux de chômage s'est établi à 9,8% en novembre, soit un niveau stable en séquentiel et un retrait de 0,7 point comparativement à novembre 2016. Il s'agit d'un plus bas depuis juillet 2009.

Côté valeurs, Glencore s'illustre à Londres, s'adjugeant 2,4% après une recommandation favorable de Barclays Capital qui a intégré le titre dans sa liste de valeurs favorites ('top pick') pour le secteur minier européen.

Wirecard gagne 1,8% à Francfort, le titre du fournisseur allemand de solutions de paiement profitant d'un relèvement d'opinion de 'sous-performance' à 'neutre' chez Credit Suisse, avec un objectif de cours remonté de 38 à 45 euros.

Ahold Delhaize avance de 0,5% à Bruxelles et Amsterdam, à la suite du démarrage par le distributeur alimentaire de son programme de rachat d'actions annoncé le 7 décembre dernier, programme dont il anticipe l'achèvement avant la fin de cette année.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant