Marché: semaine abordée avec enthousiasme.

le
0

(CercleFinance.com) - La Bourse de Paris démarre la semaine sur les chapeaux de roues, encouragée par la perspective d'une victoire des partisans d'un maintien de Royaume Uni au sein de l'Union Européenne après le vote de jeudi.

En milieu de matinée, le CAC40 s'envole ainsi de 2,7% à 4306 points, tendance en ligne avec le DAX de Francfort et surperformant le FTSE de Londres (+1,9%). A New York vendredi, le Dow Jones et le S&P500 ont cédé 0,3% et le Nasdaq, 0,9%.

'Les investisseurs manifestent clairement leur confiance dans une victoire de ceux pour qui l'avenir du Royaume Uni est dans l'Union Européenne à l'issue du référendum de jeudi prochain', souligne Tony Cross, chez Trustnet Direct.

Cet analyste marché basé à Londres met en avant les sondages publiés ces dernières heures qui montrent que les deux camps sont maintenant au coude à coude et que les partisans d'une sortie de l'UE ont donc perdu leur avantage.

'Il est vraisemblable que la liquidité se réduise de manière significative sur les marchés dans les prochains jours, y compris sur le CAC 40', prévient toutefois Saxo Banque, pour qui la plus grande prudence est de rigueur pour les investisseurs.

Quoiqu'il en soit, cet évènement devrait faire passer au second plan les données économiques prévues cette semaine, telles que les indices ZEW et Ifo en Allemagne ou encore l'indicateur avancé du Conference Board et les commandes de biens durables aux Etats-Unis.

Sur le CAC40, la perspective d'un maintien du Royaume Uni dans l'UE profite en premier lieu aux valeurs financières que sont BNP Paribas (+4,3%), AXA (+3,7%), Crédit Agricole (+3,5%) et Société Générale (+3,1%).

A l'inverse, des valeurs de nature plus défensive figurent à la traine avec le regain d'attrait pour le risque, comme le géant des cosmétiques L'Oréal (+1,5%) ou le groupe de services de restauration Sodexo (+1,3%).

Vivendi s'adjuge 3,5%, après que la maison-mère d'Universal Music et de Canal+ ait fait part de son franchissement des 20% au capital de l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft (+4,5%) et d'une annulation d'actions auto-détenues représentant 6,35% de son capital social.

Parmi les valeurs plus modestes, Ausy a été suspendu de cotation ce lundi après l'annonce d'un projet d'offre publique d'achat volontaire proposé par Randstad sur la société de conseil et d'ingénierie en hautes technologies.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant