Marché: reste dans le rouge après le PIB américain.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes se maintiennent dans le rouge cet après-midi, alors que les indices de Wall Street hésitent quant aux conclusions qu'il convient de tirer du chiffre de la croissance américaine, à son plus haut niveau en deux ans.

Milan et Bruxelles lâchent 0,9%, Francfort et Zurich 0,4%, Londres et Amsterdam 0,3%, Lisbonne 0,2%, Madrid 0,1% et Paris reste stable. A Wall Street, le Dow Jones et le Nasdaq végètent tous deux autour de leurs équilibres.

Attendu en hausse de seulement 2,5% par le consensus, le PIB américain a progressé de 2,9% en rythme annuel au troisième trimestre, marquant donc une accélération sensible par rapport à la progression annualisée de 1,4% du deuxième trimestre.

'L'économie a reçu un soutien significatif d'une demande étrangère plus forte et du redressement des stocks', explique Commerzbank, notant toutefois que cette nouvelle 'conforte l'hypothèse d'une hausse de taux par la Fed en décembre'.

De ce côté de l'Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance des chiffres de la croissance du troisième trimestre en France et en Espagne, ressortis respectivement à +0,2% et à +0,7% en rythme séquentiel.

Dans l'actualité des valeurs, International Airlines Group (IAG) s'adjuge 6,8% à Londres, après la présentation de bénéfices en hausse sensible pour la maison-mère de British Airways, Iberia, Vueling et Aer Lingus.

UBS grimpe de 2,4% à Zurich, après que la banque ait fait part d'un profit imposable ajusté en hausse d'un tiers au troisième trimestre, 'en dépit d'une saisonnalité défavorable et d'éléments toujours adverses au niveau de l'économie, de la géopolitique et des marchés'.

AB InBev décroche de 3,8% à Bruxelles, délaissé après la présentation par le géant de bières de résultats trimestriels bien inférieurs aux attentes, en raison d'une très faible performance au Brésil, ce qui l'amène d'ailleurs à un abaissement d'objectifs annuels.

Parmi les publications trimestrielles du jour sur le CAC40 à Paris, les investisseurs saluent celles de Sanofi (+2,9%) et de Saint-Gobain (+5,8%), mais pas celles de BNP Paribas (+0,2%) et de Total (-1,4%).

Gemalto plonge de 8,3% à Amsterdam, dans le sillage d'un spectaculaire abaissement de l'objectif de résultat d'exploitation à moyen terme (2017) du spécialiste de la sécurité numérique, après un troisième trimestre décevant.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant