Marché: résiste bien à l'échec du référendum italien.

le
0

(CercleFinance.com) - Ne s'inquiétant guère des conséquences de l'échec du référendum constitutionnel en Italie, les Bourses européennes commencent de bonne humeur une semaine qui sera dominée par la réunion du conseil des gouverneurs de la BCE jeudi.

Francfort s'adjuge 1,7%, Amsterdam 1,6%, Paris et Bruxelles 1,4%, Madrid et Zurich 1,2%, Londres gagne 0,8%, Lisbonne 0,6% et Milan 0,2%. A New York vendredi, le Dow Jones a cédé 0,1% et le Nasdaq a avancé symétriquement.

'La nette victoire du 'non' au référendum italien et la démission de Matteo Renzi n'est pas totalement une surprise', juge Aurel BGC, pour qui il s'agit de savoir si le président Sergio Mattarella va nommer un 'gouvernement technique' ou convoquer des élections anticipées.

'Dans cet environnement difficile, la conférence de presse de Mario Draghi, ce jeudi, sera déterminante dans le comportement des marchés', prévient le bureau d'études, qui s'attend à ce que la BCE prolonge son programme d'achat d'obligations au-delà du 31 mars.

Cette perspective ne devrait pas être remise en cause par la publication ce matin d'un indice PMI final Markit composite dans la zone euro en hausse à 53,9 en novembre, reflétant la plus forte expansion du secteur privé de la zone depuis 11 mois.

'Si l'économie de la région continue de se redresser et notamment de tirer parti de la faiblesse de l'euro, la BCE pourrait réduire son action en faveur de la croissance plus tôt qu'anticipé', estime néanmoins Chris Williamson, chief business economist à IHS Markit.

Au Royaume Uni l'indice PMI des services est passé de 54,5 en octobre à 55,2 en novembre, son niveau le plus élevé depuis janvier dernier. Les indices PMI et ISM non manufacturier américains doivent paraitre dans l'après-midi.

Parmi les autres données attendues cette semaine, figurent notamment une nouvelle estimation de la croissance dans la zone euro, ainsi que les chiffres de la production industrielle et de la balance commerciale dans plusieurs grands pays européens.

Du côté des valeurs, UniCredit recule de 2,4% à Milan alors que la banque italienne est entrée en négociation exclusive avec Amundi (+3,3% à Paris) pour lui céder possiblement sa filiale de gestion d'actifs Pioneer Investments.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant