Marché: repli indices US après les chiffres de croissance.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street succombé à quelques ventes de précaution mais le repli des indices US s'avère 2 fois moins appuyé que celui observé sur les places européennes, alors que pourtant, depuis 48H, ce sont les doutes sur la croissance US et la stratégie de la FED qui font dévisser les places européennes.

Et ce sont les actions américaines qui résistent le mieux et de très loin.

Le Dow Jones n'a cédé que -0,67%, le 'S&P' -0,92% (il préserve les 2.100) et le Nasdaq -1,29%.

Le calme apparent des opérateurs véhicule peut-être une image trompeuse car le 'VIX' (baromètre du stress associé au S&P500) fait une embardée à la hausse, avec une brusque remontée du stress de +16,4% à 17,05... contre 13,5 en début de semaine (+27%).

Cette 'tension' tranche singulièrement avec la résilience du Dow Jones qui ne cède que -0,3% sur la semaine, le 'S&P' s'effrite de -0,15% et le Nasdaq -1%.

La publication de l'indice de confiance du Michigan n'a eu aucun impact sur la tendance vendredi: le chiffre était complètement neutre et conforme aux attentes à 94,4 contre 94,7 en mai.

Avec la rechute du baril sous les 49,5$, les valeurs du secteur énergie ont décroché de -2% en moyenne avec Murphy Oil -7,6%, Range Resource -6,5%, Devon -6,2%, Marathon Oil -5,9%, Diamond Offshore -4,5%, Conoco Philips -4,4%, N.al Oilwell -3,6%... et toujours Chesapeake, le plus volatil avec -9,4%.

Les banques, impactées par les valeurs pétrolières lâchaient -1,25% en moyenne: Citigroup -2,5%, Bank of America -2,5%, Goldman Sachs -2,15%, JP-Morgan -1,4%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant