Marché: privilégie l'optimisme après la séquence électorale.

le
0

(CercleFinance.com) - Dans le sillage de Wall Street la veille, les indices actions européens gagnent du terrain alors que les investisseurs semblent privilégier une vision optimiste des perspectives après la victoire du parti républicain aux Etats-Unis.

Milan s'adjuge 1,7%, Paris et Zurich 1,1%, Francfort et Madrid 0,9%, Londres gagne 0,7%, Amsterdam 0,4%, tandis que Lisbonne et Bruxelles stagnent. A New York la veille, le Dow Jones a pris 1,4% et le Nasdaq 1,1%.

'Le marché s'emballe pour la perspective d'une remontée de l'inflation par le biais d'un processus de relance budgétaire', explique Chris Weston, le stratège d'IG, pour qui les 'Trumpnomics' pourraient bel et bien stimuler la croissance à partir de 2017.

'En ce qui concerne les politiques monétaires, la Fed ne voudra pas paraître politique et gardera probablement profil bas', estime Vincent Reinhart, chef économiste de Standish, filiale de gestion de BNY Mellon IM.

'La décision d'augmenter les taux dépendra des conditions financières et des prévisions économiques d'ici à la réunion de décembre. Si les données ne se dégradent pas, la Fed augmentera probablement ses taux', poursuit-il.

'Pour le moment les points positifs sont mis en avant', note toutefois Barclays Bourse, jugeant notamment qu'avec la période d'incertitude qui s'ouvre, la BCE pourrait étendre son programme de rachat d'actifs au-delà du mois de mars prochain.

A Francfort, Siemens prend 4% après l'annonce par le conglomérat industriel de résultats contrastés pour son exercice 2015/2016, mais aussi de son intention d'introduire en Bourse sa branche santé, Siemens Healthineers.

Deutsche Telekom recule de 2%, après la présentation par l'opérateur télécoms historique allemand d'un résultat net ajusté stable à un peu plus d'un milliard d'euros, globalement conforme aux attentes des analystes.

Continental lâche quant à lui 3,5%, l'équipementier automobile ayant vu ses profits plonger au troisième trimestre en raison de lourdes charges exceptionnelles signalées par le groupe allemand le mois dernier.

Sur le CAC40 parisien, les investisseurs réservent un accueil chaleureux aux résultats du groupe de divertissement Vivendi (+10,5%) et à ceux de l'équipementier électrique Legrand (+2,5%), mais sanctionnent ceux du groupe énergétique Engie (-5,5%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant