Marché: poursuite du mouvement baissier.

le
0

(CercleFinance.com) - La morosité reste de mise sur les bourses européennes ce mardi, alors que Wall Street est retombé en territoire négatif.

Autour de 16h20, le Dax, le Footsie 100 et le SMI (Zürich) sont stables, mais le CAC 40 abandonne 0,6%. L'AEX (Amsterdam) et le BEL 20 (Bruxelles) se replient pour leur part de respectivement 0,5 et 0,7%. Enfin, l'Ibex 35 (Madrid) et le Footsie MIB (Milan) cèdent tous deux 0,9%.

'La question d'une possible hausse de taux par la Fed lors de sa prochaine réunion va continuer de dominer et tout élément allant dans ce sens pourrait déstabiliser les marchés sur une base globale', prévenait ce matin Tony Cross, analyste de marché chez Trustnet Direct.

Concernant les indicateurs, le moral des investisseurs et analystes allemands reste morose en septembre, a-t-on appris en fin de matinée. L'indice ZEW s'est en effet maintenu à +0,5 point, bien loin de sa moyenne de long terme établie à +24,1 et sous le consensus qui était de +2,5.

'L'ambiguïté actuelle des impulsions économiques en Allemagne et de l'étranger signifie que les prévisions pour les tous prochains mois sont difficiles', a commenté Achim Wambach, le président de l'institut ZEW.

Pour rappel, les investisseurs prendront connaissance après-demain d'une série de statistiques américaines parmi lesquelles les indices 'Philly Fed' et 'Empire State' au titre du mois en cours, les ventes de détail, les prix à la production et la production industrielle en août.

Dans l'immédiat, l'euro grappille désormais 0,1% face au dollar à 1,1244, tandis que le baril de Brent chute de 2,2% à 47,3 dollars.

Sur le front des valeurs, l'action Ocado plonge de 14%, marquant ainsi la plus forte baisse de l'indice large FTSE All-Share à Londres. Malgré sa forte croissance, le distributeur en ligne évoque la persistance d'une pression sur ses marges dont rien ne présage qu'elle va cesser.

A Milan, le titre Luxottica avance quant à lui de 1,5%, entouré alors que Deutsche Bank relance - prudemment - le scénario d'une fusion avec Essilor.

Enfin, Air Liquide (+4,5%) est l'indiscutable leader du CAC 40 dans le sillage de l'annonce d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d'environ 3,3 milliards d'euros dans le cadre du refinancement de l'acquisition d'Airgas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant