Marché: porté par des espoirs sur les banques centrales.

le
0

(CercleFinance.com) - Portées notamment par des espoirs ravivés d'interventions de banques centrales, les Bourses européennes se dirigent vers une fin de semaine en fanfare : le FTSE prend ainsi 2,6% à Londres et le DAX 2,7% à Francfort.

'Le constat de Mario Draghi selon lequel la BCE pourrait avoir à assouplir davantage sa politique monétaire en mars, tout comme les spéculations qui entourent de nouvelles mesures de la Banque du Japon la semaine prochaine, soutiennent la hausse', explique-t-on chez IG.

Autre élément rassurant les opérateurs boursiers ce vendredi, les cours du pétrole remontent sensiblement pour dépasser la barre des 31 dollars sur le baril de brut WTI.

Dans ce contexte de bonnes nouvelles, les investisseurs ne se formalisent pas d'un indice PMI composite flash dans l'Eurozone en repli à 53,5 ce mois-ci, marquant donc un ralentissement de la croissance de l'activité dans la région.

'Si le ralentissement de la croissance observé en janvier dans le secteur privé de la zone euro s'avère décevant, il n'a toutefois rien de surprenant compte tenu du climat d'incertitude généré par la volatilité des marchés financiers', juge Chris Williamson.

Le chief economist à Markit ajoute que 'les perspectives d'activité s'améliorent en janvier, ce regain d'optimisme faisant écho à la plus forte expansion du volume du travail en attente depuis le printemps 2011'.

Les marchés n'ont guère réagi non plus aux données américaines de l'après-midi, à savoir un bond de 14,7% des ventes de logements anciens et un repli de 0,2% des indicateurs avancés du Conference Board pour le mois de décembre 2015.

A Paris, le CAC40 bondit de 3,4% à la faveur notamment du retour en grâce des valeurs pétrolières Total (+5,5%) et Technip (+6,6%) dans le sillage des cours de l'or noir.

L'indice AEX d'Amsterdam grimpe de 3,8%, bien que Philips reste à la traine (+0,7%) après l'annulation du projet de cession, à un consortium emmené par GO Scale Capital, de 80,1% du capital de sa filiale Lumileds.

Le Bel20 prend de son côté 3,1%, avec une progression légèrement moindre du distributeur alimentaire Delhaize (+2,7%) qui a fait part d'une croissance organique des revenus de 3,2% sur l'ensemble de l'année écoulée.

Le PSI20 de Lisbonne s'envole enfin 4,3%, emmené en particulier par l'opérateur télécoms Pharol (+8,4%) la compagnie postale CTT (+7,7%) et le groupe de BTP Mota Engil (+7%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant