Marché: plutôt déçu par les propos de Mario Draghi.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes évoluent pour la plupart en terrain négatif, globalement déçues par les propos de Mario Draghi après la réunion de la BCE, ainsi que par les dernières statistiques d'outre-Atlantique.

Sans surprise, la BCE a laissé ses taux directeurs inchangés à l'issue de la réunion de son conseil des gouverneurs, et n'a pas apporté de modifications à son programme d'achats d'actifs à 80 milliards d'euros.

'Mario Draghi n'a pas porté de message fort durant la conférence, se contentant de recycler la rhétorique adoptée les semaines précédentes, rhétorique selon laquelle la BCE peut encore faire davantage', souligne Natixis.

La banque française se déclare donc confortée dans sa vision que la banque centrale adoptera une posture attentiste ('wait and see') dans les mois à venir, en l'absence de choc adverse.

Le moral des opérateurs est aussi grevé par les données américaines mitigées de l'après-midi, avec en particulier une chute de l'indice 'Philly Fed' à -1,6 qui traduit une contraction des conditions d'activité industrielle dans la région de Philadelphie.

Par ailleurs, les indicateurs avancés du Conference Board ont progressé de 0,2% au mois de mars, mais les économistes espéraient en moyenne une hausse deux fois plus forte.

'L'indice composite pointe encore une croissance lente, même si elle ne ralentit pas, de la croissance ces prochains trimestres', résume un responsable du Conference Board.

Le FTSE de Londres recule de 0,8%, sur fond d'une baisse de 1,3% des ventes de détail au Royaume-Uni en volume comme en valeur, au mois de mars par rapport à février.

Le DAX de Francfort perd 0,4% en dépit d'un gain de 1,4% de Volkswagen, alors que les conséquences financières du 'dieselgate' pour le constructeur automobile seraient moins lourdes que ce que certains investisseurs craignaient.

A Paris où le CAC40 cède 0,4%, les opérateurs acclament les performances trimestrielles de Schneider Electric (+3,8%) et dans une moindre mesure celles de Michelin (+1,4%), mais ils sanctionnent lourdement celles de Pernod Ricard (-5,2%).

L'AEX d'Amsterdam lâche 0,8%, malgré les gains affichés par ses valeurs financières que sont les banques ABN Amro (+4,2%) et ING (+1,8%), ainsi que l'assureur Aegon (+1%).

L'orientation favorable des bancaires ING et KBC (+1,5%) contribue à limiter la baisse du Bel20 de Bruxelles, qui recule toutefois (-0,6%) avec la plupart de ses composantes.

Le PSI de Lisbonne grappille 0,2%, emmené avant tout par la banque BCP (+2,6%), ainsi que les valeurs énergétiques EDP Renovaveis (+1,9%) et Galp Energia (+1,2%).

Enfin, Novartis gagne 0,5% à Zurich et surperforme ainsi le SMI (-0,6%) après la présentation par le groupe de santé de résultats légèrement meilleurs que prévu au premier trimestre.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant