Marché: pause après le rebond des derniers jours.

le
0

(CercleFinance.com) - A l'instar du FTSE de Londres (-0,1%), les indices actions européens marquent souvent le pas en cette dernière séance du semestre, le rebond récent ayant déjà donné l'occasion aux opérateurs de procéder aux habituels habillages de bilan.

'Après ces deux derniers jours, il n'est guère surprenant que le FTSE donne quelques signes de retracements, mais ceci s'apparente au moins pour le moment davantage à une reprise de souffle qu'à un changement de sentiment', juge Tony Cross, chez Trustnet Direct.

'Après cette vague d'achat à bon compte, nous choisissons de finir la semaine en observateurs et nous en profitons pour nous projeter dans l'agenda politique jusqu'au 8 novembre, date des élections présidentielles aux Etats-Unis', affirme pour sa part un gérant de Barclays Bourse.

Au chapitre des statistiques du jour, on notera que le taux d'inflation annuel de la zone euro a augmenté de 0,2 point à +0,1% au mois de juin, d'après une estimation rapide.

Cet après-midi aux Etats-Unis, ne seront publiées que les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage, puis l'indice d'activité PMI pour la région de Chicago.

En ligne avec le DAX de Francfort (-0,1%), Bayer cède un peu de terrain alors que Monsanto aurait demandé au groupe allemand de chimie-pharmacie d'augmenter son offre de l'ordre de dix à 15 dollars par action, d'après Aurel BGC qui cite le Handelsblatt.

A Paris où le CAC40 grappille 0,1%, Vivendi tient le haut du pavé (+2,7%) au lendemain de la recomposition du conseil d'administration de Gameloft, après le succès de son OPA hostile sur cet éditeur de jeux digitaux et sociaux.

L'AEX d'Amsterdam avance de 0,6%, emmené entre autres par le géant des biens de consommation courante Unilever (+1,4%) et par le chimiste AkzoNobel (+1,3%).

Le Bel20 de Bruxelles prend 0,2%, partagé notamment entre un gain de 0,8% pour le groupe énergétique Engie et des baisses de 1,1% pour bpost et pour l'assureur Ageas.

L'indice PSI de Lisbonne grappille 0,2%, freiné notamment par des prises de bénéfices sur le groupe de télécommunications PHarol (-5,7%) après deux séances particulièrement fastes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant