Marché: pâtit sans excès de l'élection américaine.

le
0

(CercleFinance.com) - Les Bourses européennes accusent le coup après la victoire surprise de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine, mais échappent toutefois au vent de panique que l'on pouvait craindre.

Lisbonne chute de 2,1%, Madrid de 1,8% et Milan de 1,5%, Amsterdam perd 0,9%, Francfort et Paris 0,8%, Bruxelles 0,6%, Londres 0,1%, tandis que Zurich grimpe de 1,1%. Mardi à New York, le Dow Jones a pris 0,4% et le Nasdaq Composite 0,5%.

'Une victoire de Donald Trump marquerait véritablement un bond dans l'inconnu, puisque nous ne pouvons tout simplement pas savoir quel type de président il sera', estimait Capital Economics alors que les résultats étaient encore en suspens.

'Les baisses sont importantes, notamment à Tokyo, mais restent dans les proportions que nous avons connues au lendemain du vote en faveur du Brexit', tempère Barclays Bourse, ajoutant que les scénarios correspondants à ce résultat se mettront en place.

'A plus long terme, il faudra tenir compte de l'agenda politique mondial qui pourrait distiller de nouvelles surprises et surtout voir comment le programme très changeant pendant la campagne de Donald Trump passe l'épreuve du Congrès', poursuit-il.

En attendant, si elle génère des incertitudes, l'élection du Républicain a au moins de le mérite de limiter fortement les chances d'une hausse des taux de la Fed en décembre, à moins de 50% selon le consensus contre plus de 80% avant le scrutin.

La séance devrait rester placée sous le signe de la politique américaine, alors que ne sont attendus, au calendrier de cet après-midi aux Etats-Unis, que les stocks des grossistes pour septembre et les stocks hebdomadaires de pétrole.

De ce côté de l'Atlantique, on notera seulement que le déficit commercial britannique s'est creusé en septembre, à 5,2 milliards de livres sterling contre 3,8 milliards le mois précédent (4,7 milliards en estimation initiale).

Sur le plan des valeurs, E.ON cède 1,5% à Francfort, après que le groupe énergétique ait réaffirmé, à l'occasion de son point d'activité, ses objectifs financiers pour l'année 2016, malgré une perte comptable massive liée à la scission d'Uniper.

A la Bourse de Paris, les opérateurs saluent le point d'activité de l'équipementier ferroviaire Alstom (+5,2%), mais boudent ceux de l'établissement bancaire Natixis (-6,3%) et du groupe de Bourses Euronext (-6,3%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant