Marché: passe sous les 4300Pts malgré les gains US.

le
1

(CercleFinance.com) - Après deux jours de pénible progression, la Bourse de Paris est repartie à la baisse mercredi matin, insensible à la belle performance signée par Wall Street hier (+1,3%).

Vers 10h50, l'indice CAC 40 cède près de 1% et repasse sous le seuil des 4300 points, à 4298 points.

'Le CAC manque cruellement d'étincelle et d'une conviction forte à court terme', estiment les équipes de Barclays Bourse.

'Dans l'immédiat, l'incertitude autour du referendum britannique (...) représente une épée de Damoclès pour les investisseurs', ajoute le gestionnaire d'actifs.

Ailleurs en Europe, Londres recule de 0,2% et Francfort cède 0,4%. L'indice paneuropéen Euro STOXX 50 lâche 0,8%.

'On a eu toute une série de résultats trimestriels ce matin, mais ce n'a pas été suffisant pour insuffler une véritable inspiration aux marchés', commente un trader en poste à Londres.

A Paris, Arkema parvient malgré tout à grimper de 5,6% après la publication d'un résultat net part du groupe en forte hausse à 98 millions d'euros au premier trimestre.

Alstom progresse de 3,1% après avoir annoncé un premier trimestre supérieur aux prévisions et fait état d'un carnet de commande de 30,4 milliards d'euros, en hausse de 7%.

Euronext avance de 0,9% après avoir trouvé un accord avec les autorités néerlandaises sur les questions prudentielles, lui apportant un cadre 'certain' sur le long terme.

Du côté des baisses, JCDecaux décroche de 8,2% après avoir communiqué à l'occasion de son point trimestriel des perspectives jugées 'particulièrement décevantes'.

EDF dévisse de 2,7%, au lendemain de la présentation d'un chiffre d'affaires de premier trimestre en baisse de 6,7% à 21,4 milliards d'euros, jugé 'faible'.

Sur le marché des changes, l'euro se maintient autour de 1,1390 dollar tandis que le baril de brut léger américain rétrocède 0,9% tout en préservant le seuil des 45 dollars.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7188146 il y a 7 mois

    vous avez manipulé les infos négativement pendant plus de 2 ans et aujourd’hui vous faits semblant de ne pas comprendre, tandis que les spéculateurs s'en donnent à coeur joie en gagnant plus en jouant la baisse que la hausse , nos pauvres banques vont encore devoir passer des centaines de millions de risques