Marché: partagé entre Alcoa et le ZEW.

le
0

(CercleFinance.com) - Les indices actions européens gravitent autour de leurs équilibres cet après-midi, partagés entre une publication décevante d'Alcoa en milieu de séance et un indice ZEW de bonne facture paru ce matin.

Lisbonne prend 0,6%, Francfort et Madrid 0,3%, Zurich 0,1%, Paris et Bruxelles marquent le pas, Londres cède 0,1%, Amsterdam 0,2% et Milan 0,4%. A New York, le Dow Jones et le Nasdaq reculent de 0,4% chacun.

Alcoa dévisse de 9% à Wall Street, après que le géant de l'aluminium ait dévoilé un BPA et des revenus inférieurs aux attentes, plombés par des restrictions de production et des fermetures, ainsi que par des pressions sur les prix de l'aluminium.

'Les fondamentaux des marchés clés demeurent très solides ; la demande en aéronautique civile reste forte avec un carnet de commandes de plus de neuf ans, et l'aluminisation de l'automobile se poursuit', tempère son PDG Klaus Kleinfeld.

Ce faux départ pour la saison des résultats ne pèse pas trop sur le moral en Europe, alors que l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne se redresse de 5,7 points en octobre pour atteindre +6,2, là où le consensus n'attendait que +3,5.

'Cet indice signale une activité économique relativement robuste en Allemagne', juge l'institut ZEW, notant toutefois que les risques pour le secteur bancaire allemand en particulier 'constituent un fardeau pour les perspectives économiques'.

Du côté des valeurs, BHP Billiton cède 1,7% à Londres, après qu'UBS ait décidé de révoquer son conseil 'achat' sur le titre de la compagnie minière anglo-australienne, sur lequel il adopte désormais une position 'neutre'.

AB InBev prend à l'inverse 1,8% à Bruxelles grâce à un relèvement de recommandation de 'neutre' à 'achat' chez Bryan Garnier, et alors que Coca-Cola a annoncé son intention de racheter au brasseur sa participation dans Coca-Cola Beverages Africa.

En tête du CAC40, LVMH grimpe de 5,7% après l'annonce par le géant du luxe d'une croissance organique de 6% sur le troisième trimestre, une performance bien au-dessus du consensus, ce qui dope également ses pairs Kering (+2,3%) et Hermès (+1,6%).

Airbus Group cède par contre 2% et figure en queue de l'indice-phare parisien, sur fond de perte du contrat Caracal avec la Pologne (50 hélicoptères) et de ralentissement de la cadence de production sur l'A380.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant