Marché: nouveau record absolu de clôture pour le S&P500.

le
0

(CercleFinance.com) - Mission accomplie pour le S&P500 -et il n'y avait dès vendredi soir plus guère de suspens- qui inscrit un nouveau record absolu de clôture ce lundi (+0,35% à 2.137) après avoir pulvérisé son plus haut historique intraday (2.143 contre 2.134Pts le 20 mai 2015).

Selon un véritable choeur unanime d'experts (toujours ravis de pouvoir démontrer que les actions ne peuvent que monter éternellement), rien n'arrêtera plus le 'S&P'... qui affiche +215% depuis les 666 de mars 2009.

C'est presque garanti puisque lors des 17 précédents franchissements de records absolus depuis 1928, le 'S&P' a gagné 4,5% en moyenne lors des 3 mois suivants, +8,5% sur 6 mois et +15,5% sur 12 mois.

Mais jamais en 70 ans aucun record n'a jamais été battu en régime de taux négatif et encore moins à l'issue d'une période de contraction des bénéfices (ce qui est le cas depuis mai 2015): ce n'est qu'un détail sans importance... donc tout le monde se rue à l'achat.

Le Dow Jones engrange +0,45% à 18.227 (contre 18.270 à la mi-séance): il

n'est plus qu'à 100Pts de son zénith du 20/05/2015, le Nasdaq a bataillé pour renouer avec les 5.000Pts (se hissant même 5.002, score affiché vers 19H) avant d'en terminer à 4.988, sur un gain de +0,65%.

Le 'VIX' qui était retombé en territoire de 'complaisance absolue' vers 13 a repris +2,5% vers 13,60.

Aux niveaux records que l'on constate depuis vendredi, personne n'anticipe que quelque chose puisse mal se passer.

Les gros titres d'après séances étaient d'ailleurs complètement révélateurs de l'état d'esprit actuel: la hausse du jour a été qualifiée de 'chasse aux bonnes affaires'.

Les actions US sont au plus haut absolu, plus chères en terme de PER qu'elle ne l'ont jamais été depuis l'hystérie des 'dot.com' avec un multiple astronomique de 21 sur le 'S&P'... mais les opérateurs se lanceraient dans une chasse aux bonnes affaires comme ils le feraient lors de la capitulation finale d'un vague de correction de -40 à -50% !

Une des thématiques serait l'achat de valeurs versant de gros dividendes... sauf qu'ils n'ont jamais été aussi faibles en comparaison du pris payé.

Du côté de l'énergie, un indicateur avancé de la croissance, le baril de WTI décroche de -2% à 44,5$ sur le NYMEX... inscrivant un nouveau 'plus bas' depuis le 10 mai dernier, dans l'indifférence générale.

Les T-Bond US ont enregistré leur seconde séance de consolidation consécutive avec +6,5Pts à 1,432%, le '30 ans' remontant de 2,101% vers 2,1410%

Peu après la clôture, Seagate flambait de +10% en 'after hour' en dévoilant de 'solides perspectives' pour le second semestre.

Dans un marché 'vert' à 80%, les vedettes du jour furent Netease +6,2%, Tesla +3,7% (mais -2% après clôture sur une enquête concernant la sécurité), Nvidia +2,3%, Activision +2,2%, Expedia +1,7%.

Au sein du 'S&P', Biomarin perdait -3,2%, Murphy Oil et Transocean -3%, Netflix -2,5, Celgene -1,5%... et la plupart des pétrolières environ -1,3%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant