Marché: New York sans réaction au Congrès.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street semble complètement indifférent au coup de théâtre qui se profilait au Congrès : même en transactions d'après séance, les 'futures' semblent figés.

Les indices US ont fini comme la veille et l'avant veille sans direction, sur des scores insignifiants et qui semblent se répliquer à l'identique de jour en jour avec un 'S&P' quasi immobile (-0,08%), un Dow Jones qui s'effrite de -0,3% (plombé par -1,5% sur Goldman Sachs, il aligne une 7ème séance de repli consécutif), tandis que le Nasdaq grappillait +0,2% (2ème séance de hausse d'affilée).

Sur l'ensemble de la semaine, le 'Dow' lâche -1,5%, le Nasdaq seulement un peu plus de -1,2%.

La rumeur que Trump ne parvenait pas à rassembler une majorité pour annihiler Obamacare s'est donc avérée exacte et Donald Trump a décidé de renoncer à affronter le vote abrogeant et remplaçant la loi Obamacare.

Donald Trump a immédiatement tenté de rebondir -et de détourner l'attention des médias- en se projetant dans son prochain combat politique qui consistera à lancer 'tout de suite' les discussions sur la réforme fiscale, celle que Wall Street attend avec ferveur depuis son élection.

Compte tenu de ce que toute l'attention était focalisée sur Capitol Hill, le marché n'a prêté que peu d'intérêt à la hausse inattendue des commandes de biens durables (+1,7% en février contre +1,3% anticipé).

Un bon chiffre vite éclipsé par le recul également inattendu du PMI Flash Composite qui ressortait en baisse à 53,2 contre 54,1 en février.

Compte tenu des scores étriqués à la clôture, rares sont les titres à d'être détaché du lot, l'envolée de +7,4% de Micron n'en est que plus visible, l'entreprise à déjoué le pessimisme des analystes en annonçant une forte hausse de son chiffre d'affaires au 4ème trimestre 2016.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant