Marché: neuvième séance de baisse à New York.

le
0

(CercleFinance.com) - Wall Street vient de réaliser une sorte d'anti-exploit historique avec l'inscription d'une 8ème ou 9ème séance de baisse consécutive pour le Dow Jones (-0,25%) puis le nasdaq (-0,17%) et le 'S&P' (-0,24%):

Du jamais vu en 35 ans mais qu'on se rassure, les indices US ont perdu moins de terrain en 15 jours qu'en quelques secondes à l'ouverture au lendemain du 'Brexit': il n'a par exemple n'a reculé que de 2.150 vers 2.085, soit 3% de repli exactement (dont -2% sur la semaine écoulée, le Nasdaq fait pire avec -2,8% en hebdo mais demeure largement positif sur l'année).

New York est en tout cas parvenu à éviter un gros dérapage à la baisse à la veille du weekend et à 2 séances des présidentielles: tout reste sous contrôle.

'Le retour de l'incertitude sur le résultat des élections présidentielles américaines oblige les investisseurs à revoir leur position afin d'accroître leur niveau de protection contre un éventuel choc de type 'Brexit', expliquent les stratèges de Barclays Bourse.

L'inquiétude autour de l'issue du scrutin a relégué au second plan les médiocres chiffres de l'emploi américain parus à 13H30 (NFP) et qui n'ont pas fait de vagues: on n'enregistre que 161.000 créations d'emplois en octobre (contre +175.000 d'après le consensus prévision), le chômage recule en revanche de -0,1% à 4,9%.

Les chiffres de septembre sont revus à la hausse, à 191.000 contre 156.000, ainsi que ceux du mois d'août, de 167.000 à 176.000.

Bonne surprise en revanche pour le commerce extérieur US qui se redresse: le déficit se contracte de -9,9% grâce à une hausse de +0,6% des exports et une baisse deux fois plus rapide des imports (-1,3%).

Le baril de pétrole a également pesé sur la tendance avec un 5ème repli consécutif (-1,2% à 44,1$, -5,6% sur la semaine) alors que l'échec des pourparlers sur une réduction de la production le weekend dernier n'a été tempéré par aucun espoir de reprise des discussions.

Parmi les valeurs pétrolières les plus affectées, on notait Conoco Philips (-2%), Anadarko (-2,65%), Marathon Oil (-3,35%), Murphy Oil (-3,85%).

Le Nasdaq a été plombé par la chute de -3,9% d'Activision Blizzard (éditeur de Call of Duty ou Candy Crush) dont les objectifs pour les fêtes de fin d'année ont déçu.

Grosse sanction pour Netapp (-6,2%) dont l'annonce d'un plan de réduction des coûts (et des effectifs) n'a pas séduit les investisseurs, Symantec finit lanterne rouge avec -7,7% après ses trimestriels mais le titre venait de prendre +50% en 6 mois et venait d'inscrire un record annuel à 25,47$ il y a tout juste une semaine: le marché avait déjà 'pricé' le meilleur.

GoPro a connu une séance assez incroyable avec un repli initial de -17% à 9,95$, suivi d'un retour dans le vert (+3,5%) avant de rechuter de 6,5% à 11,15$ (un plancher historique de clôture).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant