Marché: net rebond en Europe pour débuter la semaine.

le
0

(CercleFinance.com) - Portés par les hausses de Wall Street et Tokyo, les marchés actions européens rebondissent nettement ce lundi.

'On essaie visiblement d'effacer la déception née des décisions jugées insuffisantes de la BCE la semaine dernière', commente un intervenant, selon lequel 'la chute de jeudi dernier s'était opérée alors que Mario Draghi n'avait fait qu'officialiser ce qu'il avait promis'. De fait, 'cela signifie qu'il y a du potentiel à la hausse', estime-t-il.

Peu avant midi, le CAC 40 et le Dax engrangent tous deux 1,8%, tandis qu'à Zürich le SMI avance de 1,3%. Le Footsie 100 grimpe de son côté de 0,5%, alors que le Footsie MIB (Milan) et l'Ibex 35 (Madrid) gagnent tous 2 0,6%.

Le Bel 20 emmagasine pour sa part 3,2%, porté notamment par les bonnes performances de Bekaert (+3,2%) et AB Inbev (+3,1%).

A Amsterdam, l'AEX s'octroie dans le même temps 1,5%, avec Heineken (3,2%), Unibail-Rodamco (+2,9%) et Unilever (+2,9%) sur les 3 premières marches du podium.

Enfin, à Lisbonne, le PSI grappille 0,7%, soutenu par Banco BPI (+2,6%).

Seul indicateur notable du jour, la production industrielle allemande, soutenue essentiellement par les biens d'équipement et la construction, a rebondi de 0,2% en octobre. Cette hausse est néanmoins inférieure au consensus des économistes, lesquels s'attendaient en moyenne à une augmentation de 0,7%.

Du côté des valeurs, Airbus Group (+3,8%) reprend des couleurs à Paris et signe la deuxième plus forte hausse du CAC 40, soutenu à la fois par le recul de l'euro (-0,7% face au dollar à 1,0807) et par l'annonce de 1.007 commandes nettes et 556 livraisons sur les 11 premiers mois de l'année.

A Stockholm, l'action Electrolux s'effondre en revanche de 11,8% alors que General Electric a décidé de stopper les négociations en vue du rachat de sa division Electroménager pour 3,3 milliards. Le Département américain de la Justice avait auparavant manifesté son opposition à cette opération.

Enfin, Linde (+1,1%) a annoncé l'acquisition d'American HomePatient, un producteur de gaz basé à Brentwood (Tennessee) et spécialisé dans les soins à domicile dont le chiffre d'affaires s'est monté à 280 millions de dollars (environ 260 millions d'euros).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant