Marché: moral toujours plombé par les attaques terroristes.

le
0

(CercleFinance.com) - Toujours sous le coup les attaques terroristes de Nice cette nuit, les indices actions européens demeurent en berne cet après-midi malgré des données américaines le plus souvent de bonne facture.

Parmi les nombreuses statistiques publiées aux Etats-Unis, les ventes de détail ont augmenté de 0,6% le mois dernier, contre seulement 0,1% attendu en consensus, un chiffre qui fait suite à une hausse de 0,2% en mai.

La production industrielle a augmenté de 0,6% le mois dernier, là où les économistes n'anticipaient en moyenne qu'une hausse de 0,1%, après un repli de 0,3% en mai.

Les prix à la consommation ont augmenté de 0,2% aux Etats-Unis en juin, conformément à la prévision moyenne des économistes et après une progression similaire le mois précédent.

'Globalement, ces publications devraient confirmer que la croissance économique américaine reste solide et sans inflation', pronostiquait à juste titre Aurel BGC, qui y voyait donc 'des éléments clairement positifs pour Wall Street...'

Dans la zone euro, le taux d'inflation annuel a été confirmé à +0,1% en juin, contre -0,1% en mai, tandis que l'excédent commercial est ressorti à 24,6 milliards d'euros en mai.

Le FTSE de Londres cède 0,1%, avec notamment une stabilité de BP après que la compagnie pétrolière ait fait part d'une nouvelle charge non opérationnelle après impôt d'environ 2,5 milliards de dollars liée à l'accident Deepwater Horizon en 2010.

A Francfort où le DAX se replie de 0,2%, BASF cède 0,6% alors que le géant de la chimie aurait été contacté par Monsanto pour faire pièce à l'OPA de Bayer (+0,7%), offre dont ce dernier a d'ailleurs relevé le prix de 122 à 125 dollars par action.

Le CAC40 parisien recule de 0,4%, grevé en particulier par la chaine hôtelière Accor (-4,1%) au lendemain des attaques de Nice : les opérateurs se souviennent que les réservations de chambres d'hôtels avaient déjà plongé en France après celle du 13 novembre dernier.

L'AEX d'Amsterdam se replie de 0,2%, une baisse emmenée par le groupe de distribution Ahold et la société de services parapétroliers SBM Offshore (-1,9% chacun).

Le Bel20 de Bruxelles perd 0,2%, entrainé entre autres par les distributeurs alimentaires Delhaize (-1,7%) et Colruyt (-1,6%), ainsi que le laboratoire Galapagos (-1,4%).

Le PSI de Lisbonne recule enfin de 0,4%, sous le poids lui aussi des distributeurs alimentaires que sont Sonae R (-3,5%) et Jeronimo Martins (-1,6%), ainsi que la banque BCP (-3,5%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant